Apiculture : deux ruches d'abeilles normandes installées dans les jardins de l’Élysée

Publié Mis à jour
Apiculture : deux ruches d'abeilles normandes installées dans les jardins de l’Élysée
France 3
Article rédigé par
France 3 Normandie, K.Saïdi, E.Partouche, L.Courbe - France 3
France Télévisions

D'une ferme dans l'Eure aux jardins de l'Élysée. Le travail d'un apiculteur normand, Xavier Frémin, a séduit Emmanuel Macron en janvier dernier, si bien qu'il lui a demandé de prendre soin des ruches du palais présidentiel. 

Depuis cinq ans à la belle saison, à Cantiers (Eure), Xavier rend visite quotidiennement à celles qu’il appelle ses chouchoutes, ses colonies d’abeilles. L’apiculteur s’occupe de 200 ruches, qui compte chacune 50 000 ouvrières, et élève aussi des souveraines. Ces activités apicoles complètent ses cultures agricoles de céréales. Deux mondes indissociables selon lui. "Ce sont des travailleuses de l’ombre, sans elles, on n’aurait rien. L’abeille, c’est un maillon de la chaîne des pollinisateurs, il ne faut pas la négliger et il faut l’aider", confie l’apiculteur. Une philosophie qui a séduit jusqu’aux plus hautes sphères.

Trouver l'emplacement idéal

En janvier dernier, lors d’un déplacement, Xavier Frémin avait pu s’asseoir à côté du président de la République lors d’une table-ronde sur l’agroécologie. L’agriculteur avait pu présenter son travail. "À la fin de l’exposé, il m’a tapé sur l’épaule, il m’a approché de lui et il m’a glissé dans l’oreille : 'ce que vous faites, cela me plaît'. Il m’a demandé de venir m’occuper des ruches à l’Élysée." Dans ces deux hectares peuplés d’une végétation variée, il faut leur trouver un emplacement idéal, avec le jardinier des lieux. Les 100 000 ouvrières vont pouvoir découvrir les lieux et pouvoir butiner marronniers et autres plantes vivaces.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.