Vidéo Le groupe None Sounds fait rayonner la culture ouïghoure

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Aishan et Erpan, tous les deux Ouïghours, ont fui la Chine. À travers leur musique, ils veulent porter leur message politique et faire connaître leur culture que la pays veut effacer. -
VIDEO. Le groupe None Sounds fait rayonner la culture ouïghoure Aishan et Erpan, tous les deux Ouïghours, ont fui la Chine. À travers leur musique, ils veulent porter leur message politique et faire connaître leur culture que la pays veut effacer. - (Brut.)
Article rédigé par Brut.
France Télévisions
Aishan et Erpan, tous les deux Ouïghours, ont fui la Chine. À travers leur musique, ils veulent porter leur message politique et faire connaître leur culture que la pays veut effacer.

Aishan et Erpan, tous deux membres du groupe électro None Sounds, ont quitté la Chine pour poursuivre leur rêve : faire de la musique tout en perpétuant la culture ouïghoure. “Tout le monde parle du mauvais, du négatif, mais au moins, on est là pour parler du positif. Nous voulons partager la beauté de la musique ouïghoure, cette pure énergie, avec le monde entier. C'est notre mission. Car la musique est un langage international, elle n'a pas de frontière. Elle touche tout le monde, tout le monde peut comprendre ce langage. Je crois que grâce à ce langage, on peut exprimer quelque chose sur l'Asie centrale.”

“On veut parler des belles choses”

Leur héritage artistique, ils le renouvellent dans des musiques plus actuelles. “Pour notre musique, la plupart des mélodies que j’utilise, les influences viennent de ces traditions. On renouvelle la musique ancienne. Chez nous, on dit que les Ouïghours, de 7 à 70 ans, tout le monde peut danser et chanter. Pour eux, la musique est un langage universel et international qui touche toutes les populations mais permet aussi d’exprimer “quelque chose sur l’Asie centrale”.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.