Monica Bellucci époustouflante, pour la première fois sur scène, fait revivre Maria Callas au Studio Marigny

Le Studio Marigny à Paris a ouvert ses portes à Monica Bellucci pour interpréter les confidences de Maria Callas, extraites de ses "Lettres et Mémoires". Lyrique.

Monica Bellucci lit les lettres et mémoires de Maria Callas dirigé par Tom Wolf, au Studio Marigny à Paris.
Monica Bellucci lit les lettres et mémoires de Maria Callas dirigé par Tom Wolf, au Studio Marigny à Paris. (Tom Wolf)

C’est une première pour l’icône du grand écran Monica Bellucci : l’actrice monte sur scène, seule face au public, pour une évocation émouvante de Maria Callas, dirigée par Tom volf, le réalisateur de Maria by Callas (2017), à l’occasion de la publication de Maria Callas - Lettres et Mémoires chez Albin Michel. Jusqu'au 18 décembre au Studio Marigny, à Paris.

Récital

Sur la scène intime du Studio Marigny, un grand canapé couleur ocre attend la diva. Monica Bellucci entre côté cour en fourreau noir, un tulle diaphane sur les épaules, ses cheveux de jais tirés en arrière. L’identification est surprenante : Monica Bellucci s’impose comme l’incarnation idéale de la cantatrice, dont la renommée va bien au-delà du monde de l’opéra.

Bellucci-Callas s’assoit sur l’accoudoir et évoque sur le ton de la confidence ses origines, née à New York en 1923 d’un couple d’immigrés grecs. Mais la biographie n’est pas à l’ordre du jour. Tom volf, qui a dirigé la publication des Lettres et Mémoires, avait pris cet angle dans son documentaire de 2017, tout comme il fut le curateur de l’exposition consacrée à la diva la même année à la Seine Misicale. Rapidement, le ton confidentiel identifie le spectacle à un récital. Car Monica Bellucci ne lit pas, mais récite ces lettres, ce qui accroît toute leur intimité.

Maria Calla en 1957.
Maria Calla en 1957. (SAMA/SIPA)

Textes vécus

La voix chaude de l’actrice, relevée de son incomparable accent italien, se prête merveilleusement aux confidences de Callas. Son élégance, sa grâce, sa gestuelle, ses pas sur scène, autour du canapé, s’allongeant dessus, comme prête à s’endormir, portent ces textes qui passent de l’enthousiasme à la peine. L’extrême exigence envers son art et envers elle-même, qui lui vaudra son échec au Metropolitan de New York, sa révélation à Vérone par son mentor, puis impresario et mari, Giovanni Battista Meneghini, et bien sûr son amour idéalisé et destructeur pour Onassis, son amitié avec Pasolini, défilent au rythme de paroles vécues par une comédienne qui se révèle sur scène.

Ces Lettres et Mémoires sont entrecoupées d’extraits d'interprétations emblématiques de Callas : La Gioconda, Norma, La Traviata, Tosca… Illustratives, peut-être, ces interprétations n’en sont pas moins indissociables de l’artiste et aèrent le spectacle, avec la joie de l’entendre. Mais ce qui domine, c’est l’interprétation de Monica Bellucci, intérieure et intense, d’une justesse qui lui a valu une longue standing ovation et des bravos nourris.

L\'affiche de \"Maria Callas - Lettres et Mémoires\", au Studio Marigny, à Paris, jusqu\'au 18 décembre 2019. 
L'affiche de "Maria Callas - Lettres et Mémoires", au Studio Marigny, à Paris, jusqu'au 18 décembre 2019.  (DR)

Maria Callas - Lettres et Mémoires
Adaptation et mise en scène :  Tom volf
Avec Monica Bellucci
Du 27 novembre au 18 décembre 2019
Studio Marigny
Carré Marigny, 75008 Paris
Réservations : 01 76 49 47 12