"Lorsque l’enfant paraît" : le couple Catherine Frot et Michel Fau fait des étincelles au Théâtre de la Michodière

Après "Fleur de cactus", leurs retrouvailles étaient attendues avec impatience, revoilà Fau et Frot à leur meilleur, dans du grand Théâtre de Boulevard !

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Catherine Frot, Quentin Dolmaire, Michel Fau (Marcel Hartmann)

On connaît le talent, la fantaisie, l’insatiable curiosité de Michel Fau notamment pour des auteurs injustement oubliés qu’il fait renaître de leurs cendres pour notre plus grand bonheur. Après Fleur de cactus de Barillet et Grédy, déjà avec Catherine Frot qui décrochera le Molière de la meilleure actrice en 2016, puis Un amour qui ne finit pas d’André Roussin avec Léa Drucker, il nous offre du même auteur Lorsque l’enfant paraît, satire caustique d’une famille bourgeoise de l’après-guerre. Un délice !

Charles Jacquet (Michel Fau), sous-secrétaire d'Etat à la Famille qui a obtenu la fermeture des maisons closes et l’augmentation des peines pour les délits d’avortement, mène une vie rangée avec son épouse Olympe (Catherine Frot) et ses deux enfants (Agathe Bonitzer et Quentin Dolmaire). Mais lorsqu’il apprend, le même jour, que sa femme attend un enfant et que son fils a mis enceinte sa secrétaire, tous ses repères et ses faux-semblants s’effondrent…

"Mais comment est-ce possible ?"


Le rideau s’ouvre sur une Catherine Frot affolée "Mais comment est-ce possible ?". A ses côtés sa fille s’inquiète, elle, de devoir reculer son mariage avec un beau parti : "Papa est responsable, toi tu es victime et si moi j’étais enceinte, je serais coupable !", s’exclame-t-elle. Le ton est donné !

Catherine Frot et Agathe Bonitzer dans "Lorsque l'enfant paraît" (Marcel Hartmann)

André Roussin (Bobosse, Une grande fille toute simple, Am Stram Gram, La part du feu, Nina, La petite hutte…), en subtil observateur de la bourgeoisie, donne à voir une cellule familiale bien huilée et qui s’enraye. Et comme ses personnages avaient fini par croire à leur mascarade sociale, les voici tentant de sauver ce qui peut l’être encore. A ce petit jeu-là Michel Fau n’a pas son pareil, justifiant ses contradictions avec une mauvaise foi à hurler… de rire ! Et que dire de Catherine Frot, collier de perle et robe impeccable, d’une élégance, d’une naïveté et d’une drôlerie impayable!
Catherine Frot et Michel Fau dans "Lorsque l'enfant paraît" d'André Roussin (Marcel Hartmann)

Un duo jubilatoire


Ils forment un duo jubilatoire, ne laissant que peu de place au reste de la distribution qui peine à exister à l’ombre de ces deux monstres sacrés. Ils brûlent la scène dans un très beau décor de Citronelle Dufay : un salon bourgeois aux couleurs tranchées qui peu à peu se rétrécit comme un piège.

Catherine Frot, Michel Fau, Agathe Bonitzer, Quentin Dolmaire dans "Lorsque l'enfant paraît", mise en scène de Michel Fau (Marcel Hartmann)

Avec Fau et Frot, André Roussin a trouvé ses meilleurs ambassadeurs. Il suffit d’entendre le public rire et applaudir avec une belle ardeur sa satire caustique qui sonne, 70 ans plus tard, tellement juste... tellement énorme ! 

"Lorsque l'enfant paraît" d'André Roussin
Mise en scène Michel Fau
Avec Catherine Frot, Michel Fau, Agathe Bonitzer, Quentin Dolmaire, Hélène Babu, Sanda Codreanu, Maxime Lombard

Théâtre de la Michodière
A partir du 16 septembre 2022

4 bis Rue de la Michodière, 75002 Paris
01 86 47 68 62

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.