Les obsèques de Robert Hossein se dérouleront mercredi à Vittel dans l'intimité familiale, annonce son épouse

"Pour le public et les amis artistes de Robert, il y aura une messe commémorative à Paris courant janvier", a précisé Candice Patou. Cette dernière a par ailleurs indiqué que son mari n'est pas mort du Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Robert Hossein et son épouse Candice Patou en juillet 2016, lors de la Semaine de la mode à Paris. (DANIEL PIER / NURPHOTO / AFP)

Les obsèques de Robert Hossein, décédé jeudi 31 décembre 2020 au lendemain de ses 93 ans, seront célébrées mercredi sans l'intimité familiale à Vittel (Vosges), a annoncé à l'AFP son épouse la comédienne Candice Patou.

"Pour le public et les amis artistes de Robert, il y aura une messe commémorative à Paris courant janvier", a-t-elle ajouté, précisant que le metteur en scène et monument du théâtre populaire est mort dans une clinique près de Nancy. "Il n'est pas décédé du coronavirus", a-t-elle indiqué.

"Robert aimait le public. Je suis bouleversée par les témoignages incalculables d'anonymes et je les remercie du fond du cœur", a confié Candice Patou.

Une fondation Robert Hossein à Vittel

"Avec la ville de Vittel [où le couple vivait depuis quelques années], on envisage la création d'une fondation Robert Hossein et d'un musée pour perpétuer sa mémoire", a souligné la comédienne.

Inoubliable comte de Peyrac dans la saga cinématographique des "Angélique" et célèbre pour ses mégaproductions sur scène, Robert Hossein a tourné des dizaines de films de 1948 à 2019, donnant notamment la réplique à Brigitte Bardot dans Le repos du guerrier (1962) et devenant l'acteur fétiche de Roger Vadim (Le Vice et la vertu en 1963, Barbarella en 1968).

franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.