La compagnie "La course folle" met en scène les écrits de Frida Kahlo à Châteauroux

"Ni les chiens qui boitent, ni les femmes qui pleurent" est la nouvelle création présentée sur la scène nationale de Châteauroux. Ce spectacle, né de tous les écrits de Frida Khalo, rend hommage à la femme et à l'artiste mexicaine. 

Un autre regard sur Frida Kahlo
Un autre regard sur Frida Kahlo (C. Lacroix / P. Roy / France 3 Centre-Val de Loire)

Frida Kahlo a peint la plupart de ses toiles alors qu'elle était allitée. Plus d'une centaine de natures mortes, portraits et autoportraits - qui ont fait d'elle une icône. Mais son oeuvre ne se limite pas à la peinture. L'artiste a aussi pris la plume pour s'exprimer, laissant beaucoup d'écrits derrière elle.

Brisée dans son corps après un accident de bus, mutilée par des opérations pour maintenir sa colonne vertébrale, Frida Kahlo a transcendé ses souffrances dans des livrets de poésie, des cahiers de croquis et un journal intime qui malheureusement n'est plus publié en France. Cette oeuvre incroyable et inclassable a inspiré la metteure en scène de Ni les chiens qui boitent, ni les femmes qui pleurent.

C'est le journal intime qu'elle a tenu les dix dernières années de sa vie. On a une écriture picturale, poétique et surréaliste. Et puis on a une correspondance.Laurence Cordier Metteure en scène

Un rapport au monde hors du commun  

Loin d'être une simple biographie, cette pièce de théâtre contemporain portée par trois comédiens et une danseuse, revisite l'univers de Frida Kahlo et donne la vision du monde d'une femme écorchée par la douleur. La seule ambition de cette création est de faire entendre la poésie de Frida Khalo, militante féministe, amie des surréalistes et âme soeur de Diego Riveira. Ce spectacle crée par la Compagnie de la Course folle témoigne de l'incroyable force de l'artiste dans la douleur et interroge sur l'acte de création pour ce qu'il est : une ode à la vie. 

Extrait de l\'affiche de la création 
Extrait de l'affiche de la création  (Equinoxe)

Ni les chiens qui  boitent, ni les femmes qui pleurent  

Le 9 janvier sur la scène nationale de Châteauroux avenue général de Gaulle 02 54 08 34 34. Le 4 février sur la scène du Salamanazar d'Epernay, le 11 février au Gallia Théâtre à Saintes. D'autres représentations sont prévues en France jusqu'au 22 mars 2020