Brakni et Torreton réunis sur scène dans "J'ai pris mon père sur mes épaules" à la Comédie de Saint-Etienne

Pour sa nouvelle création, Arnaud Meunier, directeur de la Comédie de Saint-Etienne, réunit sur scène Rachida Brakni et Philippe Torreton. Une épopée comique et tragique sur la relation entre un père et son fils. "J'ai pris mon père sur mes épaules" de l'auteur contemporain Fabrice Melquiot est librement inspiré de L’Énéide de Virgile.

Philippe Torretion et Rachida Brakni en répétition
Philippe Torretion et Rachida Brakni en répétition (© Sonia Barcet)
Condamné par un cancer, Roch va traverser la France pour mourir au soleil. Aidé et soutenu par son fils, il tente d'atteindre un pays rêvé. Une échappée vers une terre inconnue imaginée par Fabrice Melquiot. L'auteur s'inspire des textes de l'Enéide de Virgil et réinvente une odyssée, une fable épique ancrée dans un monde d'aujourd'hui, à l'aube des attentats du Bataclan.

Reportage France 3 Loire C. Exbrayat / V. Diguat / P. Gagnaire

Philippe Torreton incarne un Roch poétique et poignant. 

C'est un personnage qui veut réussir sa mort comme il dit : "Il faut que je commence à faire mourir les choses sérieusement, que j'y mette un peu de rigueur." Il ne veut pas se lamenter. Il aspire à une noblesse dans sa façon de mourir.Philippe Torreton, comédien


Marin Ollès interprète le fils Enée. Il doit apprendre à regarder son père mourir et l'emmener au Portugal où le père reposera peut-être. Cette épopée tragique et comique parle d'amitié et d'humanité. 

L'amitié est presque un concept politique. Résister ensemble, se parler, communiquer devient très politique parce que se sont des gens qui ont été un peu abandonnés.Maurin Ollès, comédien

L'actualité des gilets jaunes nous a rattrapés

Aux côtés de Philippe Torreton et Maurin Olliès, Arnaud Meunier, directeur de la Comédie de Saint-Etienne s’est entouré d’une remarquable troupe d’acteurs : Rachida Brakni et Vincent Garanger. "On était loin de penser au moment où l'on a rêvé la pièce avec Fabrique Melquiot que l'actualité des gilets jaunes allait nous rattraper de manière aussi importante," raconte le metteur en scène. 

Jouée jusqu'au 1er fevrier à la Comédie de Saint-Etienne, cette pièce chorale part en tournée en France jusqu'en mai 2019.