La compagnie ivoirienne N'Soleh fait sensation avec Faro-Faro au Festival des 7 collines

Le festival de cirque et de danse se poursuit à Saint-Etienne jusqu'au 8 juillet. 

\"Faro-Faro\" de la compagnie N\'Soleh
"Faro-Faro" de la compagnie N'Soleh (Laurent Diby)

D'Abidjan à Saint-Etienne, le décor change mais pas le ryhmne ni l'énergie des danseurs de la compagnie N'Soleh, venus se produire au festival des 7 collines. Un rendez-vous multidisciplinaire qui met en avant les arts du cirque et de la danse. 

De la rue à la scène

Il y a quelques années, ces jeunes danseurs gagnaient leur vie en se produisant dans les rues d'Abidjan. Ils sont aujourd'hui des professionnels qui se produisent un peu partout en Afrique et en Europe. Cet été, après Saint-Etienne, la compagnie est en tournée en France, avec ce spectacle fort Faro-Faro. Sur une scène en forme de ring, les danseurs racontent leur quotiden en Côte-d'ivoire. Une battle dans un style unique, qui mêle break-dance, arts martiaux et danses traditionnelles africaines. 

Former des hommes

Pendant 5 ans, Massidi Adiatou, chorégraphe de renom en Afrique, les a coachés. "Je ne forme pas des danseurs, je forme des hommes". "La danse est un élément à l'intérieur de la création. Mon rêve est qu'ils soient autonomes". La compagnie se produira dans plusieurs villes d'Ile-de-France du 14 au 21 juillet dans le cadre du festival Paris l'été