CARTE. Une centaine de festivals supprimés à cause des baisses de subventions

Les coupes budgétaires ont eu raison de dizaines d'évènements et poussé de nombreuses structures à mettre la clé sous la porte.

Des spectateurs essaient d\'attraper de faux billets de banque, pendant un concert du groupe Phoenix, aux Eurockéennes de Belfort, le 6 juillet 2013.
Des spectateurs essaient d'attraper de faux billets de banque, pendant un concert du groupe Phoenix, aux Eurockéennes de Belfort, le 6 juillet 2013. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Une centaine de festivals à travers la France ont été supprimés ou annulés en raison principalement des coupes budgétaires pratiquées par les collectivités locales ou régionales, annonce Le Parisien, dimanche 15 mars.

Le journal cite le décompte d'Emeline Jersol, médiatrice culturelle travaillant pour Le Boulon, centre national des arts de la rue à Vieux-Condé, près de Valenciennes (Nord). Elle tient depuis le début de l'année le registre des "festivals, structures et associations supprimés/annulés" sur une carte interactive, baptisée "cartocrise" et visible sur OpenStreetMap.

A cette date, 143 points de la carte correspondent soit à des festivals annulés soit à des structures fermées dans le domaine de la musique, du théâtre, de la danse, des arts plastiques, des arts de la rue, de la littérature. Parmi ceux-ci, une centaine correspondent à des festivals supprimés ou bien dont l'édition 2015 a été annulée.