"WandaVision" : Marvel mêle super-héros et sitcom dans une première série qui sort des sentiers battus

Dans un cocktail à la fois drôle et étonnant, la première série des studios Marvel s'inspire des sitcoms américaines traditionnelles pour conter les nouvelles aventures des héros de Avengers, entre comédie et action. Nous avons vu les trois premiers épisodes. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) et Vision (Paul Bettany) dans WANDAVISION, diffusé sur Disney +.  (MARVEL STUDIOS)

Westview, quelque part dans les années 1950. Un jeune couple "just married" débarque dans une banlieue résidentielle américaine. "Ils sont partis de la grande ville pour trouver un foyer calme", nous indique la chanson qui accompagne la séquence. Tout est en noir et blanc. Nos deux tourtereaux ne sont autres que Wanda Maximoff, la Sorcière rouge et Vision, robot synthézoïde aux capacités extraordinaires.

Non, vous ne regardez pas une vieille sitcom sortie tout droit du placard à VHS de Mamie, mais bien la toute première série des studios Marvel, créée pour la plateforme de streaming Disney +. La firme aux grandes oreilles élargit l'Univers cinématographique Marvel (MCU) aux séries avec cette production qui s’intéresse à deux héros membres des Avengers, le couple Wanda et Vision. Les deux premiers épisodes sont diffusés ce vendredi 15 janvier. La saison en comptera neuf au total.

Une série hommage aux séries

Concernant les trois épisodes que nous avons pu visionner, exit les scènes de combat et les aventures galactiques périlleuses, auxquels Marvel nous avait habitués. Sur un ton comique et léger, WandaVision explore les codes et esthétiques des sitcoms et ses évolutions des années 1950 jusqu'à 2000, un véritable "hommage à l’histoire de la télévision", explique le réalisateur Matt Shakman (The Great, Game of Thrones). Pour l'instant Marvel sort des sentiers battus et c'est réussi. La bande-annonce laisse présager un peu plus d'action dans les épisodes à venir. Car derrière le calme apparent, nos héros commencent à soupçonner que tout n’est peut-être pas ce qu'il paraît. 

Épisode 1 : nous retrouvons donc notre jeune couple dans sa résidence pavillonaire. Wanda et Vision ont troqués leurs costumes d’Avengers pour une robe rockabilly et un costume cravate. Leurs super pouvoirs ne sont plus des armes pour protéger l’humanité mais des sujets de gag, alors que les deux nouveaux venus tentent de cacher leurs capacités surnaturelles à la petite communauté de Westview.

Vision (Paul Bettany) et Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen) dans WANDAVISION, la première ssérie des studios Marvel diffusée sur Disney+. (MARVEL STUDIOS)

Tous les codes des sitcoms sont réunis : épisodes courts (environ 30 minutes), décors récurrents, saynètes comiques accompagnées de rires (et des sourires du téléspectateur). Le premier épisode a même été enregistré avec un vrai public, pour plus d'authenticité.

Une bonne dose de mystère

Dans cette nouvelle vie, Wanda est une sorte de "sorcière bien aimée" faisant voltiger plats et ustensiles de cuisine et Vision un robot tentant de paraître humain lorsqu’il est au boulot. Avec ce registre léger, le spectateur regarde avec tendresse Wanda et Vision s’épanouir dans le quotidien (très lisse) de deux Américains lambdas. Leur histoire d'amour, auparavant marquée par le drame, cherche ici à s'épanouir. On prend du plaisir à (re)découvrir ces deux personnages dans ce registre. 

Mais vous l'aurez deviné, tout est beaucoup trop calme. Très vite, des sortes de "hoquets" spatio-temporels vont venir troubler la comédie si lisse que semblent vivre les deux super-héros. Et si ce qu'ils voyaient n'avait rien de réel ? Petit indice : la série se place après les événements d’Avengers : Endgame. Dans ce dernier film, nous avions laissé une Wanda endeuillée après la mort de Vision. D'ailleurs les protagonistes ne se rappellent plus rien de leur vie avant Westview….

Finalement, on en sait très peu au terme de ces trois épisodes, tant l’intrigue avance au compte-gouttes, laissant planer le mystère. C'est juste assez pour nous tenir en haleine. Avec cette série, Marvel réussit le pari de proposer un programme original et divertissant qui pourrait plaire aux fans comme aux néophytes.  

Affiche de la série WandaVision.  (MARVEL STUDIOS)

La fiche : 

Créateur : Jac Schaeffer
Genre :  Comédie, Fantastique, Action
Acteurs : Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Kathryn Hahn
Pays : Etats-Unis
Durée : 9 x 30 min
Sortie : 15 janvier 2021
Plateforme : Disney +

Synopsis : WandaVision combine des éléments de sitcom traditionnelle à ceux de l’Univers Cinématographique Marvel. Wanda Maximoff alias Scarlet Witch et Vision sont des super-héros, vivant dans une banlieue idéalisée mais commençant à soupçonner que tout n’est peut-être pas ce qu'il paraît être...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.