"Resident Evil", "The White Lotus", "Schmigadoon" : on regarde quoi comme séries en juillet ?

Franceinfo vous propose comme chaque mois sa sélection de séries, à découvrir à la télévision ou sur les plateformes de streaming. Ce mois de juillet s'annonce plein d'originalité avec quatre séries au scénario décalé. Nostalgie et action sont aussi au programme de ce début d'été.

Article rédigé par
Corentin Mirallés - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 5 min.
"The White Lotus", "Les Frères Scott", "Resident Evil" et "Schmigadoon" feront partie des séries à suivre en juillet sur les plateformes de streaming. (CW / OCS - HBO / Netflix / Apple)

Cet été, impossible de s'ennuyer ! S'il fait trop chaud pour rester à bronzer au soleil ou si la chaleur de la nuit vous tient éveillé, la télé, elle, promet de vous divertir. Entre une parodie de comédie musicale, une histoire de puce intégrée pour révolutionner l'amour, des escapades amoureuses d'adolescents, un thriller espagnol anti-terroriste, la première série issue du jeu vidéo Resident Evil, les clients déjantés d'un hôtel huawaïen et les 187 épisodes des Frères Scott, ce mois de juillet vous promet action, nostalgie et franche rigolade.

"Made for Love", l'amour 2.0

Jusqu’à quelles absurdités les nouvelles technologies peuvent-elles nous pousser ? Dans cette adaptation du roman d’Alissa Nutting, c’est jusqu’à la volonté de contrôle du sentiment le plus incontrôlable qui existe : l’amour. Byron Gogol (Billy Magnussen), un génie de la tech, implante dans son cerveau et dans celui de sa femme, Hazel Green-Gogol (Cristin Milioti), une puce censée révolutionner l’amour en fusionnant les pensées des deux âmes-soeurs. Très vite, Hazel va comprendre qu’elle n’a plus le contrôle sur sa vie et va prendre la fuite après avoir demandé le divorce. Dans une course-poursuite loufoque à travers le désert, dans lequel vit son père (Ray Romano) un brin décalé et sa partenaire humanoïde, Hazel tente de retrouver sa liberté. On retrouve dans cette série ce qui a fait le succès de Black Mirror, à savoir une critique des nouvelles technologies à travers des mises en situation réelle. Le tout avec des personnages atypiques.

Disponible en intégralité sur myCanal depuis le 1er juillet.

"Les Frères Scott", le retour d'un classique

Que les nostalgiques de la série culte des années 2000 se réjouissent, Nathan et Lucas vont faire leur grand retour sur la plateforme Salto. Pour celles et ceux qui ne se souviendraient pas bien de l’histoire (la série s’étant quand même arrêtée il y a 9 ans), celle-ci raconte comment deux demi-frères, Lucas (Chad Michael Murray) et Nathan (James Lafferty), élevés par deux familles différentes, se retrouvent au lycée dans la même équipe de basket. S’ensuit alors une compétition sportive, personnelle et affective qui au fil du temps évoluera au gré des rencontres et des péripéties des deux adolescents. Si, en 2021, cette série n’a rien de révolutionnaire, elle nous permettra de nous replonger dans l’univers réconfortant des années 2000 et les deux frères feront peut-être à nouveau chavirer le cœur de nombreux spectateurs.

Disponible en intégralité sur Salto depuis le 1er juillet.

"Resident Evil Infinity Darkness", la première adaptation en série du jeu vidéo

Pour fêter les 25 ans du premier jeu vidéo Resident Evil, quoi de mieux qu’une série d’animation ? Cet anime créé par Hiroyuki Kobayashi met en scène deux personnages phares présents dans les jeux : Leon S. Kennedy et Claire Redfield. En 2006, l’agent fédéral Kennedy rencontre Redfield, une militante au sein de l’ONG Terra Save, dans les couloirs de la Maison-Blanche alors qu’il est chargé d’enquêter sur une simple attaque informatique. D’un coup, des zombies attaquent le bâtiment mais les deux héros parviennent à s’en sortir. Claire Redfield souhaite alors alerter le monde de cette menace mais le gouvernement des États-Unis fait tout pour étouffer l’affaire. Avec cette série, la première pour une franchise qui compte de nombreux jeux vidéos, mangas et films d’animation, les fans ne devraient pas être trop déroutés puisqu’elle s’inscrit parfaitement dans l’univers de Resident Evil entre les jeux 4 et 5.

Disponible en intégralité sur Netflix à partir du 8 juillet.

"The White Lotus", un paradis déjanté

Qui a dit que des vacances sur une île paradisiaque étaient forcément de tout repos ? Certainement pas les clients de l’hôtel White Lotus à Hawaï et encore moins ses employés. Dans ce luxueux établissement, l’adage “le client est roi” est appliqué à la lettre. Choyés, gâtés, écoutés, les VIP doivent se sentir privilégiés à tout prix, ou presque. Un bateau pour disperser les cendres de sa mère ? Ok. Une invitation à dîner à une masseuse aux mains d’or ? Ok. Changer de chambre car celle-ci n’est pas la suite nuptiale ? Ok. Faire des examens médicaux en urgence car on a l’impression d’avoir un cancer des testicules ? Ok. Mais lorsque la chaleur et la tension montent à la tête des employés, ce bel été pourrait bien voler en éclats pour ces richissimes clients. Cette satire sociale, moqueuse des privilèges de riches Américains blancs en vacances, apparaît comme une bouffée d’air frais qui vous fera voyager et rigoler sans bouger de votre canapé.

Disponible sur OCS à partir du 12 juillet.

"Mes premières fois - Saison 2", une suite rafraîchissante

Devi, ses amies délurées et sa mère déjantée reviennent pour une saison deux et c’est tant mieux. Cette série adolescente qui suit les aventures de Devi (Maitreyi Ramakrishnan), une lycéenne états-unienne d’origine indienne qui vient de perdre son père, est extrêmement rafraîchissante. Simple, drôle, efficace, elle aborde le sujet qui titille beaucoup de jeunes de 16 ans : le sexe. Sans rentrer dans les clichés, cette thématique est discutée de manière décomplexée et permet de venir sur d’autres thèmes comme le deuil, le féminisme, le poids des origines, la popularité, l’homosexualité ou encore le rapport au corps et aux complexes.
Dans cette seconde saison, Devi devra faire un choix entre ses deux prétendants, à moins que l’arrivée d’une nouvelle camarade de classe ne décide pour elle.

Disponible en intégralité sur Netflix à partir du 15 juillet.

"Schmigadoon !", une série comédie musicale complètement loufoque

Le titre de cette série vous paraît loufoque ? Attendez de voir la bande-annonce. Melissa (Cecily Strong) et Josh (Keegan-Michael Key), un couple en pleine randonnée dans la forêt pour ressouder leurs liens, tombent sur un village où des habitants, joyeux et colorés, les accueillent en chanson. Un brin cynique, Melissa et Josh vont pourtant devoir s’habituer à ce village qui vit aux rythmes des comédies musicales des années 40. En effet, pour quitter Schmigadoon, ils devront trouver le véritable amour, quelque chose qu’ils pensaient pourtant avoir déjà rencontré.
Complètement déjantée et pleine d’humour, cette parodie ne manquera pas de vous faire taper du pied et chantonner devant votre télé.

Disponible sur Apple TV à partir du 16 juillet.

La Unidad, le thriller policier par excellence

Pour celles et ceux qui seraient en mal d’action cet été, cette série espagnole devrait combler toutes vos attentes. L’histoire qui se déroule entre Madrid, Toulouse et Tanger commence par l’arrestation par la police espagnole du chef terroriste le plus recherché au monde : Salah Al Garheeb. Lorsque son fils apprend la nouvelle, il met tout en œuvre pour se venger en programmant divers attentats en Espagne.
Face à cette menace, une unité spéciale est créée : la Unidad. Chargée de déjouer par tous les moyens les attaques terroristes, cette équipe devra affronter les pires dangers à travers l’Europe et l’Afrique. Cette série made in Espagne n’a pas à rougir devant ses cousines américaines. Avec de l’action, un scénario qui semble se tenir, des personnages profonds sans être clichés et des voyages aux quatre coins du monde, La Unidad saura vous transporter et vous faire vivre le suspens à 100%.

Disponible en intégralité sur Amazon Prime à partir du 19 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.