Le très attendu jeu vidéo "Elden Ring" créé avec l'auteur de "Game of Thrones" disponible ce vendredi

Le jeu vidéo "Elden Ring" arrive ce vendredi, porté par la réputation de son prédécesseur "Dark Souls" ainsi que celle du père de la saga "Game of Thrones", invité pour l'occasion.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du jeu "Elden Ring", sorti ce vendredi 25 février.  (HANDOUT / BANDAI NAMCO)

Annoncé pour la première fois il y a près de trois ans, Elden Ring, un jeu action-RPG, c'est-à-dire mi-jeu de rôle, mi-jeu d'action, sort ce vendredi 25 février. Après la réussite de la série Dark Souls - créée par le même studio, FromSoftware - le jeu était très attendu et a bénéficié pour le moment de critiques souvent élogieuses. Son personnage principal, le "Tarnished" (le disgracié), doit parcourir le "pays de l'entre-deux" (Lands Between) et retrouver les fragments d'une bague (la "Elden Ring") qui lui permettront d'en devenir le seigneur.

Une collaboration avec l'écrivain George R.R. Martin

A la manoeuvre, pour définir le style du jeu et son scénario, Hidetaka Miyazaki, le géniteur de Demon's Soul et des trois volets de Dark Souls, qui se sont écoulés à plus de 27 millions d'exemplaires dans le monde, selon le studio concepteur, FromSoftware. Auteur de la saga littéraire A Song of Ice and Fire, qui a servi de base à la série télévisée Game of Thrones (2011-2019), George R.R. Martin a lui essayé d'insuffler de l'humanité et une dimension dramatique aux personnages, a indiqué l'éditeur du jeu, la maison japonaise Bandai Namco.

Malgré ses décors riches en détails, sa jouabilité et sa fluidité, Elden Ring conserve certains des aspects qui ont créé un cercle de fidèles autour des épisodes de Souls, notamment sa difficulté. Certaines batailles peuvent durer et il faut souvent mourir plusieurs fois pour identifier les failles d'un adversaire et finalement le vaincre."La satisfaction vient de la capacité à tenir jusqu'au bout, comme lorsqu'on court un marathon", explique Matt Piscatella, analyste du cabinet NPD. "C'est un état d'esprit différent de beaucoup de jeux." 

"Un jeu qui demande beaucoup de temps et d'investissement" 

"Peut-être que c'est celui-là qui va vraiment sortir du lot" et devenir un succès mondial, avance l'analyste, alors que Dark Souls est considéré comme une franchise à l'audience plus limitée. "Mais cela reste, à la base, un jeu qui demande beaucoup de temps et d'investissement, sans vous tenir vraiment la main", prévient-il. Sollicité par l'AFP, Bandai Namco n'a pas souhaité communiquer de chiffres de téléchargements du jeu, disponible sur consoles et PC, avant son lancement officiel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Game of Thrones"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.