Livres anciens : partons à la découverte des trésors de la bibliothèque Carnegie de Reims

A Reims, la bibliothèque Carnegie abrite de nombreux ouvrages rares qui ont traversé les siècles, tant bien que mal. Leur conservation est une priorité.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La bibliothèque Carnegie possède les plus anciens livres des bibliothèques de la ville de Reims.  (R.Doumergue / France Télévisions)

Construite dans un style Art déco dans les 1920, la bibliothèque Carnegie est un petit bijou d’architecture. Celle qui fut la principale bibliothèque de Reims pendant des décennies est, depuis 2005, dédiée à l’étude et au patrimoine. On y trouve les livres les plus anciens des bibliothèques de la ville de Reims. 3000 manuscrits, dont 800 de l’époque médiévale. 100 000 livres imprimés du XVIe au XVIIIe siècle, dont 8000 particulièrement rares (220 incunables).    

Des ouvrages exceptionnels qu'il faut protéger

Ces livres anciens trouvent refuge dans les réserves de la bibliothèque, sous une lumière tamisée, avec une température calculée au degré près. "La température doit être comprise entre 17 et 19 degrés. Ce qui permet d’avoir un air ni trop sec, ni trop humide", explique  Coline Gosciniak, responsable de la bibliothèque Carnegie.  L’humidité, les moisissures ne sont pas les seuls ennemis des livres anciens de la bibliothèque Carnagie. Certains ont servi à fabriquer des nids pour les souris, d’autres ont vu leurs pages dévorées par des insectes. Il y a aussi des ouvrages noircis par les incendies ou encore des victimes de guerre avec des éclats d’obus.  

Des doigts de fée pour les restaurer

Pour combattre les effets du temps, la bibliothèque Carnegie peut compter sur Domitille Nodin. Restauratrice, elle remet en état, en moyenne, 70 livres par an. "Je trouve important d’avoir une action sur notre patrimoine pour qu’il puisse encore perdurer dans les années, les décennies, voir les siècles à venir", explique émue la jeune femme. Quand les ouvrages sont trop abimés, la bibliothèque fait appel à des ateliers parisiens pour leur offrir une seconde jeunesse.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.