Journées du patrimoine 2020 : du Château d’Angers aux coulisses du sommet du Puy de Dôme, le succès est au rendez-vous

La Covid-19  n’aura pas gâché la fête. Malgré l’aggravation de la situation sanitaire, les visiteurs se pressent pour découvrir les sites qui ouvrent leurs portes à l’occasion des Journées du patrimoine. Illustration dans plusieurs villes de France.

Le château d\'Angers participe aux Journées du patrimoine
Le château d'Angers participe aux Journées du patrimoine (B. Vioche / France Télévisions)

A Angers, le château des ducs d’Anjou se visite gratuitement pendant ces journées du patrimoine. Alors, le public est nombreux à venir découvrir cette forteresse du XIIIe siècle, ses 17 tours et ses magnifiques jardins. Sans oublier, un autre trésor du château, la tenture de l’Apocalypse. Ce chef-d’œuvre du XIVe siècle est aujourd’hui le plus important ensemble de tapisseries médiévales du monde.  

En Auvergne, c’est le sommet du Puy de Dôme qui accueille la foule des grands jours. Les visiteurs sont, pour la première fois,  invités à découvrir l’envers du décor de ce volcan endormi. Car ce site touristique majeur est aussi un lieu de défense et de recherche. En ces Journées du patrimoine, la base délocalisée de l’Armée de l’air ainsi que l’Observatoire de physique du globe reçoivent exceptionnellement du public. 

A Rouen, les amoureux de la mer se sont donnés rendez-vous au Musée maritime, fluvial et portuaire  de Rouen. Une nouvelle exposition leur apprend les secrets de fabrication des nœuds marins. Une plongée dans l’histoire des vieux gréements avec des ateliers pour s’exercer, en famille, à l’art du matelotage.

A Lyon, la visite des magnifiques salons de l’hôtel de ville a également attiré de nombreux curieux, même si les éditions précédentes des Journées du patrimoine il y avait plus de monde. Au Musée des Beaux-Arts, on ne visite que sur réservation et le nombre de personnes est limité à 500 par jour. Un dispositif qui, semble-t-il, à attirer les familles, rassurées de pouvoir respecter la distanciation sociale.

Journées européennes du patrimoine, 19 et 20 septembre 2020