"C'est exceptionnel de le voir comme ça", le coq miraculé de Notre-Dame de Paris exposé à l'occasion des Journées du patrimoine

C'est un invité qui sait se faire remarquer. À l'occasion des Journées du patrimoine 2019, le coq en cuivre qui était au sommet de la flèche de Notre-Dame de Paris a été présenté aux visiteurs du ministère de la culture. La girouette avait été retrouvée dans les décombres au lendemain de l'incendie.

Le coq miraculé de Notre-Dame de Paris, exposé aux visiteurs du ministère de la culture à l\'occasion des Journées du patrimoine.
Le coq miraculé de Notre-Dame de Paris, exposé aux visiteurs du ministère de la culture à l'occasion des Journées du patrimoine. (ANNE CHÉPEAU / RADIO FRANCE)

"Vous avez peut-être vu cette photo de l’architecte en chef des Monuments Historiques chargé de Notre-Dame, au bord des larmes, et tenant le coq dans ses bras ! Le voilà, ça c'est le coq qui était au sommet de la flèche." Au ministère de la culture, à l'occasion des Journées du patrimoine 2019, on est visiblement très fier de présenter le coq qui se trouvait tout en haut de la flèche. Un coq en cuivre miraculé, retrouvé au lendemain de l'incendie dans les décombres.

"Il est très beau même s'il est un peu déformé"

Au milieu du salon des maréchaux, présenté avec son axe de rotation d'origine, plupart des visiteurs sont surpris : "C'est exceptionnel de le voir comme ça, presque à portée de main", s'enthousiame l'une d'entre eux. "C'est un petit miracle", rebondit un deuxième. "Se dire qu'il a été sauvé de l'incendie et pouvoir l'approcher à moins d'un mètre, c'est dingue." "Il est très beau même s'il est un peu déformé. Je ne pensais pas qu'il serait ici", ajoute un dernier.

Certains visiteurs s'arrêtent longuement. Pour eux, c'est un moment particulier : "Plein d'émotions. C'est un miracle de le retrouver le lendemain, pas trop fondu. Bon il est un peu cabossé mais il a l'air de dire 'je suis là'. Le coq après tout, c'est un symbole français, c'est 'je suis là et je reste là quoi qu'il arrive.'"

Une relique un peu cabossée pour se souvenir

"De l'avoir retrouvé, c'est une très belle histoire. C'est l'esprit de Notre-Dame qui reste", ajoute un passionné. Mais à présent, que va-t-il advenir de ce coq ? Sera-t-il restauré ? La question n’est pas encore tranchée comme le confirme Judith Kagan, conservateur général du patrimoine au ministère de la culture : "Il est quasiment entier, il n'y a pas eu de perte majeure. Simplement il est replié, froissé, endommagé... Mais c'est ce qu'on appelle une relique, un reste symbolique majeur de ce qu'il s'est passé le 15 avril. Et il sera peut-être conservé en l'état comme témoin de l'incendie."

Deux des statues de Notre-Dame déposées quelques jours avant l\'incendie.
Deux des statues de Notre-Dame déposées quelques jours avant l'incendie. (ANNE CHÉPEAU / RADIO FRANCE)

Le coq est exposé avec trois des statues déposées quelques jours avant l’incendie de Notre Dame et sera prochainement présenté à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris.

Le reportage d'Anne Chépeau
--'--
--'--