Notre-Dame : des dons (à priori) suffisants

Si l'on se fie aux promesses de dons qui ont afflué suite à l'incendie de la cathédrale en avril, la cagnotte serait suffisante pour sa restauration. Notre journaliste, Anthony Jolly, nous précise l'origine de ces sommes.

FRANCE 2

"850 millions d'euros de promesses de dons. En à peine une semaine, ce fut un immense élan de générosité. (...) C'est le double du budget consacré au patrimoine chaque année par le ministère de la Culture", détaille ainsi Anthony Jolly.

Les gros donateurs dans l'attente

Pour autant, dans quelle mesure ces promesses sont-t-elles fiables ? En réalité, une maigre partie de cet argent a été versé : "105 millions d'euros ont été reçus par l'organisme qui se charge de la collecte. C'est 12% des promesses". Qui fait défaut ? "Les gros donateurs", comme LVMH de Bernard Arnault qui avait promis 200 millions d'euros. Seulement 10 millions d'euros ont été pour l'instant versés. Attention, la raison serait d'abord que LVMH attend la création d'une convention qui assure la bonne utilisation des dons. Une convention tout juste signée en juillet. De même, des versements seront effectués en continu en fonction des travaux, comme le souhaite la famille Pinault avec ses 100 millions d'euros promis. "Finalement, les plus nombreux à avoir envoyé leur chèque, ce sont les petits donateurs, ceux qui ont donné moins de 100 euros", conclut Anthony Jolly.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 9 juillet 2019, près de trois mois après l\'incendie qui a ravagé sa flèche et sa toiture. 
La cathédrale Notre-Dame de Paris, le 9 juillet 2019, près de trois mois après l'incendie qui a ravagé sa flèche et sa toiture.  (BERTRAND GUAY / AFP)