Notre-Dame de Paris : après l'incendie, la cathédrale renaît

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Notre-Dame de Paris : après l'incendie, la cathédrale renaît
France 2
Article rédigé par
F. Mathieux, M. Renier, T. Le Hec, A. Da Silva Oliveira - France 2
France Télévisions

Les travaux de consolidation de la cathédrale Notre-Dame de Paris avancent depuis le terrible incendie du 15 avril 2019. 

Les travaux de la cathédrale de Notre-Dame de Paris sont ralentis par les protocoles sanitaires, mais ils avancent, coûte que coûte. 18 mois après l'incendie, Notre-Dame panse ses plaies. À une cinquantaine de mètres de hauteur, chaque jour, 200 artisans, compagnons et ingénieurs se relaient au chevet de la cathédrale. Pour être dans les temps, les cordistes n'ont plus que quelques semaines pour évacuer tous les vestiges brûlés.

Évacuer tous les vestiges brûlés

Les tailleurs de pierre, eux, consolident les voûtes endommagées avec un mélange de plâtre et de filasse. Si ces travaux sont aujourd'hui réalisables, c'est que l'échafaudage sinistré, qui menaçait la cathédrale, a enfin pu être démonté ; six mois de travail pour que ce mikado de métal de 40 000 pièces fondues, enchevêtrées les unes dans les autres, disparaisse. Il s'agit de la première grande victoire depuis la terrible nuit du 15 avril 2019. "Maintenant qu'il est plus là, je peux vous dire qu'on souffle un bon coup. Ça fait plaisir que ça avance comme ça, sans soucis, sans accident", se satisfait Jonathan Pierrello, chef d'équipe de la société Europe Échafaudage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.