EDF ironise sur une infox du rappeur Gims et s'intronise "fournisseur officiel des pharaons"

L'entreprise française déconstruit une théorie infondée, selon laquelle l'Egypte antique disposait de l'électricité, tout en s'offrant une opération de communication à destination des plus jeunes.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
La page de publicité du fournisseur d'électricité EDF, publiée dans "Le Parisien" du 20 avril 2023, qui tourne en dérision l'infox relayée par Gims sur l'existence de l'électricité dans l'Egypte antique (FG/FRANCEINFO)

L'électricien français EDF a ironisé jeudi 20 avril sur une théorie abracadabrante relayée par le rappeur Gims, selon laquelle les Egyptiens auraient disposé d'électricité dès l'Antiquité, dans une opération de communication sur le ton de l'humour. "EDF, fournisseur officiel des pharaons depuis -2.000 avant J-C", a clamé l'énergéticien dans une pleine page de publicité parue jeudi dans le quotidien Le Parisien, avec deux grandes pyramides en photo. "Non Monsieur Gims, quand même pas. Mais on est certain que si l'électricité avait existé au temps des pharaons, ils nous auraient sans doute choisis", ajoute EDF dans cette opération de communication.

Rétablir la vérité et toucher "un public plus jeune" 

"En tant que marque rationnelle et scientifique, pour nous, l'idée, c'était de déconstruire avec humour des idées fausses", a indiqué la direction d'EDF, jointe par l'AFP. Ce "clin d'oeil" permet également à EDF "de s'adresser à un public jeune", cette opération de communication ayant été également déclinée sur Twitter, Instagram et SnapChat, a-t-on indiqué de même source.

Dans une interview vidéo de plus d'une heure et demi à la chaîne YouTube "Oui Hustle" mise en ligne le 22 mars, qui a cumulé plusieurs centaines de milliers de vues, le chanteur congolais a repris une affirmation ancienne, selon laquelle les Égyptiens disposaient dès l'Antiquité d'un système électrique grâce aux pyramides.

Théorie infondée 

Trois semaines plus tard, le 13 avril, le chanteur a diffusé son dernier morceau Hernan Cortes, du nom du conquistador espagnol, sur sa chaîne YouTube. En guise d'illustration, une image de pyramides, surmontées d'un chapiteau doré et à proximité d'un pylône, de câbles et d'armoires électriques.

"A l'époque de l'empire de Koush [apparu autour de 2.000 ans av. JC, NDLR], il y avait l'électricité. (...) Les pyramides qu'on voit là, au sommet il y a de l'or. L'or, c'est le meilleur conducteur pour l'électricité. C'étaient des foutues antennes! Les gens avaient l'électricité. Les gens n'arrivent pas à comprendre ça. Les Égyptiens, la science qu'ils avaient, ça dépasse l'entendement, et les historiens le savent!", avance le chanteur, suivi par 3 millions de personnes sur Instagram, et 11 millions sur Facebook comme sur YouTube.

Cette affirmation, infondée, selon laquelle l'Egypte aurait eu l'électricité bien avant son invention au XIXe siècle, est loin d'être nouvelle. En septembre 2018, elle avait déjà ressurgi dans une vidéo vue plus de 2,5 millions de fois et intitulée "le véritable mystère des pyramides a enfin été percé", qui relayait cette théorie absurde de "centrales électriques".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.