Chaîne des Puys : quand le patrimoine mondial rapporte

L'emblématique chaîne des Puys, en Auvergne, a été classée il y a un an au patrimoine mondial de l'Unesco. Une reconnaissance qui rapporte beaucoup d'argent, mais qui demande une certaine responsabilité.

France 2

Direction le Puy-de-Dôme. Pendant 15 minutes de trajet, un petit train à crémaillère dévoile un panorama exceptionnel. Pierre Faucher est propriétaire d'une parcelle de forêt. Il est amoureux de cette nature et de ses paysages. Le puy de Dôme fait partie d'un chapelet de volcans endormis depuis près de 8 000 ans, en Auvergne. Il y a un an, la chaîne des Puys a été classée par l'Unesco avec la faille de Limagne (Allier) au rang de site naturel mondial. La forêt couvre aujourd'hui plus des deux tiers de la chaîne des Puys. Elle appartient à 70% à des propriétaires privés, qui depuis l'inscription à l'Unesco, suivent plus que jamais les règles de gestion forestière.

Les touristes affluent, notamment de l'étranger

Avec un de ses amis, le forestier retrouve Jean-Pierre Loudes, un ingénieur au Centre national de la propriété forestière (CNPF). Son rôle est de conseiller et informer. Cette fois, il vient évaluer leur élagage. L'inscription au patrimoine mondial a eu un impact très positif sur la fréquentation touristique. Cette entrée à l'Unesco est plutôt bien perçue. Aux pieds du puy de Dôme, une hôtelière a vu la fréquentation de son établissement augmenter : +20% pour la clientèle française et +31% pour les touristes étrangers. Une inscription à l'Unesco n'est pas définitivement acquise. Forestiers et hôteliers devront redoubler d'efforts pour conserver et préserver ce patrimoine universel.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Chaîne des Puys en Auvergne classée par l\'UNESCO au patrimoine mondial. 
La Chaîne des Puys en Auvergne classée par l'UNESCO au patrimoine mondial.  (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)