Journées européennes de l’archéologie : le manoir du Tourp présente les vestiges d’un village gaulois enseveli sous le sable

Pour les journées européennes de l'archéologie, le manoir du Tourp à La Hague propose la visite d'une nouvelle exposition, "Le peuple des dunes : des Gaulois sous la plage". Elle présente les résultats de huit ans de fouilles archéologiques sur la plage d'Urville-Nacqueville, qui ont révélé un important village gaulois.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Image des fouilles archéologiques sur la plage d’Urville-Nacqueville (Manche).  (France 3 Caen)

Les visiteurs se sont embarqués dans un voyage à travers le temps. Les journées européennes de l'archéologie (du 18 au 20 juin) ont été l’occasion pour le public de profiter de visites guidées de l’exposition Le peuple des dunes, des Gaulois sous la plage au manoir du Tourp de La Hague, dans la Manche. Et de découvrir pour la première fois le fruit d’une campagne de fouilles archéologiques qui a dévoilé les vestiges d'un exceptionnel village gaulois. 

Exposition "Les gaulois sous la plage" au Manoir du Tourps

Les fouilles de la plage d’Urville-Nacqueville ont duré huit ans, entre 2009 et 2017. Un chantier difficile à cause de la proximité de la mer, le travail des archéologues était donc organisé au rythme des marées. Il a révélé les vestiges d’un important village gaulois, ainsi qu’une nécropole, datant de 120 à 80 avant JC. Des objets qui nous en disent beaucoup sur le quotidien de ces ancêtres, jusqu'à "bouleverser nos représentations habituelles du peuple celte", avance le site de l'Inrap - Institut national de recherches archéologiques préventives.

"C'est vraiment quelque chose d'exceptionnel"

"On se rend compte qu'à Urville-Nacqueville, on a une grande diversité d'objets", explique Anthony Lefort, archéologue responsable du chantier de fouilles et commissaire de l’exposition. "Des objets de la vie quotidienne, comme des pièces de jeux, des armes de chasse, des pièces de monnaie en or, des bijoux qu'on ne retrouvera pas par exemple sur des fermes qu’on fouille actuellement dans la périphérie caennaise par exemple." L’archéologue insiste sur la rareté d’une telle découverte. "À l'échelle du Nord de la Gaule, des sites comme Urville-Nacqueville, on en compte une poignée, c'est à dire moins de cinq", avance-t-il. "C'est vraiment quelque chose d'exceptionnel".

"Amphores à vin italiennes, céramique anglaise, corail méditerranéen, ambre balte, monnaies", les objets prélevés sur ce site ont permis d’étudier les "activités artisanales et commerciales de ce port d’échouage gaulois dont le modèle est à ce jour unique sur le littoral de la Manche", explique le site du ministère de la Culture. Ils illustrent les échanges économiques entre ce site et le Nord-Ouest de l’Europe. La découverte de la nécropole a permis d’analyser les rites funéraires de cette époque, "la fin de l’âge de Fer (La Tène)". Des traces ADN, dans un très bon état de conservation, ont également été retrouvées.

Une population "privilégiée"

L’exposition propose une "immersion" dans le quotidien de ces ancêtres "à la fois navigateurs et commerçants". Les Gaulois de ce village étaient particuliers car ils avaient un niveau de vie plutôt élevé. "On a eu la chance d'avoir découvert des bûchers funéraires, ce qui nous a permis de mettre à jour des fragments d'objets qui témoignent d'une population clairement privilégiée", analyse Anthony Lefort. "On a des fragments de bijoux en or, des fragments d'objets en verre fondu notamment, des perles ou des bracelets en verre qui ont été déposés sur le bûcher avec les défunts", continue-t-il.

En plus des visites guidées, un campement gaulois a été installé aux abords du manoir pour les journées européennes de l’archéologie : frappe de monnaie, travail du lignite et de l’os, et forge au temps des Gaulois sont présentés. Les visiteurs ont également pu découvrir un chantier de fouilles, mis en place par des archéologues de l’Inrap.

L’exposition "Le peuple des dunes, des Gaulois sous la plage" est visible jusqu’au 2 janvier 2022 et sera accompagnée d’un documentaire qui sortira en DVD en juillet.

Manoir du Tourp
Omonville-la-Rogue, La Hague
Du mardi au dimanche de 14h à 18h (horaires différents pendant les vacances scolaires)
Plein tarif : 7 € / Tarif réduit : 5,00 €

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Archéologie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.