Joey Jordison, cofondateur et ancien batteur du groupe Slipknot, est mort à l'âge de 46 ans

Il était considéré comme l'un des batteurs majeurs de la scène metal : Joey Jordison, qui avait cofondé Slipknot dans les années 1990, est mort lundi "dans son sommeil" ont annoncé ses proches.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Joey Jordison, grimé et masqué derrière sa batterie, lors d'un concert de Slipknot à Castle Donington (Angleterre) le 13 juin 2009. (JO HALE / GETTY IMAGES EUROPE)

Joey Jordison, cofondateur du groupe américain Slipknot et l'un des batteurs les plus importants de la scène metal, est mort lundi à l'âge de 46 ans, a annoncé mardi 27 juillet sa famille dans un communiqué. Un représentant de ses proches a indiqué qu'il était mort "en paix, dans son sommeil", sans préciser les causes du décès. Joey Jordison était atteint depuis plusieurs années d'une maladie neurologique.

Un batteur virtuose et hyper véloce

Jordison, l'un des trois cofondateurs de Slipknot, avait contribué à la notoriété dans les années 2000 de ce groupe composé de neuf musiciens. Réputés pour leurs masques d'horreur et leurs bleus de chauffe en guise de costumes de scène, ils avaient émergé sur la scène metal au milieu des années 1990 avec un son encore plus agressif qui était devenu un succès commercial et avait influencé les générations futures.

Derrière les pantomimes sur scène et les frasques se trouvait un groupe maîtrisant la technique, propulsé par la batterie à grande vitesse et les battements sans relâche de Joey Jordison ainsi que ses talents pour l'écriture de certaines des chansons les plus connues du groupe.

Rupture avec Slipknot et projets parallèles malgré une maladie neurologique

Slipknot a travaillé avec le légendaire producteur Rick Rubin pour son troisième album et a remporté son premier Grammy en 2006. Mais le virtuose des fûts Jordison a eu son moment de gloire individuelle lorsqu'il a été élu meilleur batteur des 25 dernières années par les lecteurs du magazine Rythm, consacré à la batterie, en 2010.

Né à Des Moines (Iowa, Etats-Unis) le 26 avril 1975, Joey Jordison avait quitté Slipknot en 2013, pour "des raisons personnelles", puis avait accusé trois ans plus tard le groupe de l'avoir mis à la porte par e-mail sur un malentendu concernant sa santé. Il avait alors, en 2016, révélé être atteint d'une maladie neurologique, la myélite transverse, qui affectait sa capacité à jouer de la batterie. "J'ai été vraiment, vraiment malade (...) Je ne pouvais plus jouer. C'était une forme de sclérose multiple, que je ne souhaiterais pas à mon pire ennemi", avait-il déclaré au public lors d'une cérémonie aux Metal Hammer Golden Gods, rapportait le NME.

Dans de récentes interviews, il disait avoir pu revenir à la batterie grâce à une thérapie physique intense. Ses projets parallèles comprenaient Murderdolls, dans lequel il jouait de la guitare, mais aussi Scar the Martyr, Vimic et Sinsaenum. Il a également joué de la batterie en live pour de nombreux groupes de metal majeurs comme Metallica, Korn et Rob Zombie.

Hommages

Metallica a rendu hommage à Jordison, postant sur sa page Facebook une photo du batteur avec la mention "Repose en paix, frère".



D'autres grands musiciens de métal ont publié des hommages à Joey Jordison, soulignant sa technique et l'influence qu'il a eue sur leurs propres groupes. "Les contributions de Joey à la musique ont changé le visage de la musique heavy sur la planète", a écrit le principal musicien du groupe Trivium, Matt Heafy.

"Une légende absolue qui a changé la donne non seulement pour la batterie, mais pour la musique métal dans son ensemble", a renchéri le populaire YouTuber de métal Nik Nocturnal.

D'anciens camarades de Joey Jordison au sein de Slipknot, Corey Taylor, Shawn Crahan et Jim Root, ont publié des carrés noirs sur leurs comptes Twitter après l'annonce de la mort du batteur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.