Avec la mort de Philippe Pascal de Marquis de Sade, la new wave française perd son chanteur magnétique

Alors qu'on attendait un nouvel album après la reformation inespérée du groupe rennais Marquis de Sade en 2017, son chanteur Philippe Pascal vient de mourir à 63 ans. Il pourrait s'être donné la mort. 

Philippe Pascal, le chanteur de Marquis de Sade, le 20 juillet 2018 au festival des Vieilles Charrues (Carhaix).
Philippe Pascal, le chanteur de Marquis de Sade, le 20 juillet 2018 au festival des Vieilles Charrues (Carhaix). (JONATHAN KONITZ / MAXPPP)

Le rock rennais est en deuil et sous le choc : Philippe Pascal, le chanteur emblématique du groupe Marquis de Sade, a été retrouvé mort à son domicile, jeudi soir à Rennes. Figure culte de la new wave française dans les années 80 et 90, il était âgé de 63 ans.  Une enquête est ouverte sur les causes de sa mort et la thèse du suicide est privilégiée, selon la police.

Philippe Pascal entre dans le groupe rennais Marquis de Sade en 1978, alors que la formation est à la recherche d'un chanteur dans le style du groupe anglais The Stranglers. Sous son impulsion, les membres de Marquis de Sade, influencés par les Stooges d'Iggy Pop et Joy Division, vont découvrir les figures de l'art rock américain tels que Pere Ubu et Television. 

Marquis de Sade joue Conrad Veidt en 1979

Un groupe avant-gardiste et immédiatement culte

Au cours de ses quatre années d'existence, Marquis de Sade produit deux albums très singuliers de new wave avant-gardiste, à la fois fiévreuse et glaciale, Dantzig Twist en 1979 et Rue de Siam en 1981, et se taille une réputation culte, y compris sur scène, qui ne s'est jamais démentie avec le temps.

Influencé par l'expressionnisme allemand, le ténébreux Philippe Pascal chante des choses comme "L'acide oxyde, corrode le temps / L'homme observe les sourires crispés sur les dents des silhouettes/Epiderme sec, fixées sur une esquisse de Klimt/ Mais Conradt Veidt danse..." (sur le titre Conradt Veidt, salut à l'acteur de l'expressionnisme allemand). Sur scène, étoile noire magnétique et torturée, le chanteur est habité et sa gestuelle particulière, désarticulée, rappelle celle de Ian Curtis, le chanteur de Joy Division suicidé en 1980.

Marquis de Sade joue Final Fog (extrait de Rue de Siam, 1981)

Des "Jeunes gens mödernes"

Marquis de Sade fait partie de la mouvance new wave française que l'on surnommait alors "Les jeunes gens mödernes", aux côtés de groupes comme Taxi Girl, Modern Guy, Suicide Romeo et Marie et les Garçons.

Las ! Dès 1981, au moment même où tous les clignotants sont au vert pour la formation qui envisage une tournée américaine, le groupe se sépare en raison de différends artistiques entre le chanteur et le guitariste Frank Darcel, laissant des centaines de fans éplorés.

Marquis de Sade Live au Théâtre de l'Empire en 1979, dans l'émission Chorus présentée par Antoine de Caunes

Reformation en 2017

Après l'implosion de Marquis de Sade, Frank Darcel fonde le groupe Octobre et façonne le son des premiers disques d'Etienne Daho, tandis Philippe Pascal monte le groupe Marc Seberg (écoutez L'Eclaircie) en compagnie duquel il a sorti quatre albums avec un certain succès jusqu'en 1992.

Contre toute attente, Philippe Pascal et Frank Darcel avaient enterré la hache de guerre en 2017 et le groupe, composé également de Thierry Alexandre et Eric Morinière, s'était reformé sur scène. Après un premier concert très convaincant organisé à domicile (Rennes) en septembre de cette année là, grâce au directeur artistique des Trans Musicales Jean-Louis Brossard, Marquis de Sade avait effectué une tournée des festivals, faisant halte notamment à Villette Sonique (Paris) et Art Rock (Saint Brieuc). 

Marquis de Sade joue Henry (extrait du premier album) le 16 septembre 2017 au Liberté à Rennes

Le nouvel album était bien avancé

Le groupe préparait depuis plusieurs semaines en Bretagne un nouvel album pour lequel ils avaient ouvert un financement participatif. La sortie de ce disque, sur lequel devaient figurer des musiciens américains, dont les guitaristes Richard Lloyd de Television et Ivan Julian des Voidoids, mais aussi le saxophoniste James Chance, était annoncée pour avril 2020.