AC/DC de retour avec le single "Shot in the Dark" (à l'écoute) avant un nouvel album en novembre

En pause indéterminée depuis quatre ans, l'endurant groupe de rock australien est de retour au complet (excepté feu Malcolm Young) avec un single à écouter ci-dessous, en prélude à un prochain album inespéré.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le groupe de rock australien AC/DC à Chicago le 8 avril 2001. De gauche à droite : Malcolm Young, Brian Johnson, Angus Young, Cliff Williams et Phil Rudd.  (PAUL NATKIN / ARCHIVE PHOTOS / GETTY IMAGES)

Cela faisait huit jours que les fans d’AC/DC étaient sur les charbons ardents : le 28 septembre, les comptes Instagram et Facebook du groupe australien se réveillaient avec un éclair rouge clignotant dans le noir accompagné du texte "ce monde a besoin de rock'n'roll plus que jamais", signe que les pionniers du hard rock s’apprêtaient à rebrancher l’électricité.

Un retour franchement inespéré, qui se concrétise aujourd'hui avec la sortie du single Shot in The Dark (ci-dessous) qui vient d’être dévoilé. Ce premier extrait, un de ces titres de rock costauds et pied au plancher dont ils ont le secret, annonce un nouvel album baptisé Powered Up, promis pour le 13 novembre 2020.

Update le 26 octobre 2020 : AC/DC a sorti le clip de Shot in the Dark, réalisé par David Mallet.

Une résurrection inespérée

On peut dire qu’AC/DC est un phénix renaissant de ses cendres. Qui aurait cru en effet il y a quatre ans, que le groupe australien reviendrait avec de nouvelles chansons toutes fraîches ?

Fin septembre 2016, le tableau était très sombre à l’issue de la tournée Rock or Bust. Le chanteur Brian Johnson souffrant de grave problèmes d’audition et risquant la surdité avait dû être remplacé par Axl Rose de Guns’n Roses pour les 23 dernières dates de la tournée, y compris à Marseille. Puis le bassiste Cliff Williams, fatigué par ces longues semaines sur la route, avait annoncé qu’il jetait l’éponge et prenait sa retraite.

Ces défections faisaient suite à deux précédents coups durs : la retraite anticipée deux ans plus tôt car atteint de démence de Malcolm Young, fondateur et guitariste rythmique mort entre temps (en novembre 2017). Quant au batteur Phil Rudd, remplacé par Chris Slade, il était assigné à résidence après avoir été condamné en Nouvelle-Zélande pour menaces de mort et possession de stupéfiants.

Alors que ne restait de la formation originelle que le guitariste et figure de proue du groupe, Angus Young, 65 ans cette année, le groupe avait été mis en pause à durée indéterminée. Les fans n’avaient dès lors que peu d’espoir d’entendre de nouveaux morceaux des auteurs de Back in Black.

Un album dédié à feu Malcolm Young

Et pourtant. Dans l’ombre, Angus Young s’activait à recoller les morceaux du groupe, tandis que le chanteur Brian Johnson retrouvait une partie de son ouïe grâce à de nouvelles technologies expérimentales d’audition. Dans le même temps, certaines charges étaient abandonnées contre Phil Rudd, qui en profitait pour se refaire une santé, de sorte que le bassiste Cliff Williams ne tardait pas à être convaincu de réintégrer lui aussi la formation pour un nouveau tour de piste. 

Enregistré entre la fin 2018 et début 2019, l’album Powered Up, qui réunit donc les quatre membres survivants d’AC/DC ainsi que le petit neveu, Stevie Young, à la guitare rythmique (il est en place depuis 2014), est le premier à sortir depuis la mort de Malcolm Young. Pourtant, toutes les chansons sont co-créditées Malcolm Young, dont le fantôme plane sur ce disque.

Powered Up "est dédié à Malcolm, mon frère. C’est un hommage à lui comme Back in Black était un hommage à Bon Scott (premier chanteur du groupe mort en 1980 NDLR)", explique Angus Young à Rolling Stone (en anglais).

Voir cette publication sur Instagram

“SHOT IN THE DARK.” THE NEW SINGLE OUT WEDNESDAY @ 12:00 AM NYC / 5:00 AM LONDON / 3:00 PM SYDNEY. #PWRUP

Une publication partagée par AC/DC (@acdc) le

Des chansons écrites vers 2008

Car Angus Young s’est replongé pour ce nouvel opus dans tout le catalogue de chansons écrites avec son frère Malcolm et jamais terminées. La majorité des morceaux qui figurent sur Powered Up ont été écrits à l’époque de Black Ice en 2008 et laissés de côté pour un prochain disque. Produit par Brendan O’Brien (Black Ice, Rock or Bust), l'album devait sortir originellement en début d’année, mais la pandémie est passée par là.

Une tournée était aussi dans l’air, mais avec des précautions concernant Brian Johnson. "On se disait, est-ce que ce ne serait pas fun de faire quelques petits shows pour commencer ?", raconte Angus Young à Rolling Stone. Mais ça en est resté là. Une répétition live a bien eu lieu, cependant. "C’était les gars en situation de combat et c’était fracassant, excellent", rapporte Brian Johnson dans le même journal. "Je me suis senti à nouveau un gamin". Il faudra attendre encore un peu pour se sentir rajeunir avec eux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rock

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.