Après le duo Beauty and the Beast, Roxane Arnal s'échappe en solo avec son premier EP

Actrice, chanteuse, guitariste, auteure-compositrice... la jeune Roxane Arnal cumule les talents et sort son premier disque aux couleurs folk, Doorways.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Roxane Arnal (SOLENE MAILLET)

On l’avait découverte il y a trois ans au sein du duo Beauty and the Beast. Déjà, elle avait marqué par sa fraicheur et sa maturité musicale étonnante, sous une apparente fragilité. Depuis, la "belle" a pris son envol en solo et vient de sortir son premier EP, Doorways, sur le label Quart de Lune. Un registre folk, mais aussi tour à tour jazzy-aérien ou très pop. Une atmosphère qui évoque parfois Norah Jones ou Fletwood Mac période Stevie Nicks.

Une nouvelle rencontre

C’est de la rencontre avec Baptiste Bailly en 2018 qu’est né ce nouveau répertoire de compositions originales folk-pop matinées de jazz. Passionné d’écriture, Baptiste a remporté le prix de la meilleure composition au concours de Castellon (Catalogne) en 2016, et sort son premier album en 2019 sous le label Freshsound New Talent. Inventif et généreux, il puise ses improvisations dans des trésors d’inspiration propres et éclectiques (jazz contemporain, flamenco).

Roxane Arnal et Baptiste Bailly (Hugues Faye)

C’est au cours de sessions au studio JazzTone à Valence (Espagne), que sont composés et enregistrés plusieurs titres. Le duo est rejoint par David Gadea, percussionniste incontournable de la scène valentinoise, connu pour ses collaborations avec des artistes de renommée internationale comme NES, Act Music, Sole Gimenez, Ximo Tébar… Son style est immédiatement reconnaissable par sa subtilité et son énergie communicative.

Un univers musical feutré

Le trio navigue dans des ambiances à dominance acoustique mais sort du cadre folk classique. Ainsi, le morceau-titre nous berce dans une atmosphère étrange et onirique. Les voix semblent venues des éthers, et les trois instruments rivalisent de sonorités singulières.

Les couleurs musicales varient au sein d’un même morceau, comme par exemple dans le magnifique titre d’ouverture Rushed to Fly, qui débute en folk planant pour verser dans un blues-rock rugueux, avec un excellent solo de guitare, tout en revenant à des ambiances qui lorgnent vers le rock progressif. Un style qui pourrait rappeler Mike Oldfield et sa chanteuse Maggie Reilly, sauf qu’ici, Roxane Arnal assure à la fois le chant et la guitare, en n’ayant rien à envier ni à l’une ni à l’autre.

La chanson qui suit, No one knows my name, démarre sur un riff qui sent le soleil chaud des plaines d’Arizona, ou les marais du Bayou. Un leitmotiv lancinant entre swamp blues et folk, aux teintes jazzy par les interventions du piano. Et toujours de très belles harmonies vocales

Chanteuse mais aussi actrice

La musique n’est pas le seul talent de Roxane Arnal, qui mène en parallèle une carrière de comédienne. Alors qu'elle n'est agée que de seulement 25 ans, on a déjà pu la voir aux côtés d'Isabelle Huppert, Eric Cantona ou encore Romain Duris. En 2018 à Luchon, elle remporte le prix du meilleur espoir féminin grâce à son interprétation dans le film Un adultère où elle partage le rôle principal avec Isabelle Carré, rediffusé encore récemment sur Arte.

"Doorways", disponible depuis le 9 octobre chez Quart de Lune

Suivez l'actualité de Roxane Arnal sur son site web ou sa page Facebook

La pochette de "Doorways" (Hugues Faye)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.