Cet article date de plus de huit ans.

Ornette Coleman, précurseur du free jazz, meurt à 85 ans

Le légendaire saxophoniste et compositeur américain Ornette Coleman est décédé d’un arrêt cardiaque, à l’âge de 85 ans, cet après-midi à Manhattan. Il restera dans l’histoire de la musique comme l’un des artistes les plus innovants de sa génération et le précurseur du free-jazz.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le saxophoniste Ornette Coleman a révolutionné le Jazz © Reuters)

Avant-gardiste, légendaire, inspiré. Les superlatifs ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’évoquer l'illustre saxophoniste américain Ornette Coleman. Si sa musique reste, l’artiste, lui, s’en est allé : sa dépouille a été retrouvée, ce jeudi après-midi à New-York, a indiqué à l’Agence France Presse, son agent Ken Weinstein. Victime d’une attaque cardiaque, le jazzman est décédé à l’âge de 85 ans. 

L’un des inventeurs du free-jazz

Ornette Coleman est né et a vécu dans le sud du Texas. Après Los Angeles, où il s'installe après ses études de saxophone, le musicien rallie New-York où il effectue l'essentiel de sa carrière. Si ses premiers travaux s’inscrivent dans les pas de jazzman comme Charlie Parker, dont il admire le travail, il n’a de cesse de chercher à bousculer les codes établis. Sous son impulsion, au début des années 60, le jazz se renouvelle considérablement. Moins rigide que ses pairs, s’affranchissant des règles de rythmique et d’harmonie, sa musique prend peu à peu ses distances avec le répertoire de jazz classique.

Coleman rejetait les notions traditionnelles d'accords et se lançait à la place dans des solos que ses détracteurs considéraient comme chaotiques, mais qui sont devenus un courant dominant du jazz et du rock. Ainsi, il devient avec John Coltrane l’un des musiciens à l’origine du free jazz, un style fondé sur l’improvisation. Il en sera l’une des figures de proue avec la sortie en 1959 de "The Shape of Jazz to Come”, considéré comme l’un des premiers album avant-gardiste de l’histoire du jazz. Le vinyle comporte d’ailleurs un classique du genre "Lonely Woman" .

Influence majeure du funk

S'il fut aux origines du free jazz, comme digne successeur d'un Charlie Parker, inventeur du Be Bop, qu'il admirait, Ornette Coleman est revendiqué comme une source d'inspiration du funk. Le saxophoniste s'est rarement produit aux côtés d'autres artistes, mais on le retrouve sur des albums de Claude Nougaro (1976), de Lou Reed (2003) et même de Daevid Allen (Gong).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.