Cet article date de plus de quatre ans.

Le Français Dominique Meyer nommé directeur de la prestigieuse Scala de Milan

Depuis dix jours déjà des "sources concordantes" le donnaient futur directeur de la Scala : c'est chose faite officiellement, Dominique Meyer, actuellement directeur de l'Opéra de Vienne a été nommé le 28 juin à la tête de l'opéra de Milan. 

Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Dominique Meyer, ici en avril 2019 à l'Opéra de Vienne.  (CHRISTIAN BRUNA / EPA)

C'est donc officiel : le Français Dominique Meyer vient d'être nommé à la tête de la prestigieuse Scala de Milan, a annoncé le maire de la ville italienne, quatorze ans après un autre Français, Stéphane Lissner.

Une fonction qui débutera à la "mi-2020" 

Dominique Meyer, 64 ans, qui a été auparavant directeur des opéras de Paris et de Lausanne (Suisse), succèdera à l'actuel directeur de La Scala, Alexander Pereira.
Pendant près d'une année toutefois, les deux hommes se côtoieront : Dominique Meyer prendra ses fonctions à compter de la "mi-2020" et Alexander Pereira les conservera jusqu'à la mi-2021, a précisé Giuseppe Sala, le maire de Milan et président de la Fondation de La Scala.

Alexander Pereira, 71 ans, était directeur de La Scala depuis septembre 2014. Son mandat a été terni en mars par une controverse autour de fonds saoudiens qui auraient servi à financer l'opéra.

Bilan mitigé de Dominique Meyer à Vienne

A la tête de l'Opéra de Vienne depuis 2010, Dominique Meyer peut se targuer d'avoir drainé les foules, avec quelque 610.000 spectateurs par saison. Il a également développé des diffusions en direct et payantes et fait venir l'ancien danseur étoile français Manuel Legris comme directeur de ballet. Des critiques lui reprochent toutefois une certaine timidité dans sa programmation et une piètre gestion en ressources humaines, avec le départ du chef d'orchestre français Bertrand de Billy en 2014, suivi la même année de celui du directeur de la musique autrichien Franz Welser-Moest.


Une enquête a d'autre part été ouverte à l'Académie de ballet de l'Opéra de Vienne sur des accusations selon lesquelles des étudiants ont été victimes de harcèlements physiques, mentaux et sexuels de la part de deux enseignants. L'un des deux a démissionné en janvier. Certains ont reproché enfin à Dominique Meyer de ne pas avoir attiré des talents internationaux de renom.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.