Ben Glassberg 23 ans, chef invité de l'Orchestre national de Lyon

A 23 ans, l'Anglais Ben Glassberg est propulsé chef d'orchestre invité associé de l'Orchestre national de Lyon. Une nomination qui n'a rien d'une surprise pour le vainqueur sans partage du concours de jeunes chefs à Besançon il y a deux ans. En plein mélodrame sur le Brexit, il dirige le 4 et 6 avril un concert So British à l'Auditorium de Lyon.

Ben Glassberg
Ben Glassberg (France 3 / Culturebox)
L'Orchestre national de Lyon ne manque pas d'humour. Une semaine après ce qui aurait dû être la date butoir du Brexit (29 mars), il propose ce jeudi 4 avril et samedi 6 avril une soirée "So British". Et pour faire bonne mesure c'est un jeune chef d'orchestre anglais, Ben Glassberg, qui sera à la baguette.

Ben Glassberg est un sujet hors pair de sa grâcieuse Majesté. Les organisateurs du 55e concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon s'en souviennent encore. Cette année-là, alors qu'il n'avait encore que 21 ans, Ben Glassberg diplômé de Cambridge et de la Royal Academy of Music de Londres avait raflé tous les prix : grand prix du jury. coup de coeur du public et coup de coeur de l'Orchestre national de Lyon qu'il avait dirigé pendant la compétition 

Cétait vraiment terrifiant pour moi de diriger un orchestre si connu dans le monde. C'était la première fois que je dirigeais un orchestre professionnelBen Glassberg


Reportage  France 3 Grand Lyon : Y. Marie / B. Metral / G. Jongis

Une opportunité réciproque

Ben Glassberg est donc, pour trois ans, chef invité associé de l'Orchestre national de Lyon. Un titre créé spécialement pour lui

C'est une opportunité de développer ma technique et de développer une relation très profonde avec l'orchestre. J'espère que pour l'orchestre c'est une bonne idée aussi, parce qu'on peut grandir ensemble.


Ben Glassberg entend apporter une énergie nouvelle, avec une méthode de travail anglaise qui est un peu différente de la méthode française. Il redoute simplement, même s'il le dit en souriant, que le Brexit ne lui complique un peu la tâche pour ses aller-retours en Angleterre.


Au programme du Concert "So British" de ce Jeudi 4 avril et samedi 6 avril à l'ONL :
Hector Berlioz Ouverture de Béatrice et Bénédict 
Edward Elgar Concerto pour violoncelle en mi mineur, op. 85 
Thomas Adès But All Shall Be Well 
Joseph Haydn Symphonie n° 45, en fa dièse mineur, Hob. I:45, "Les Adieux"