Crucifixion, masturbation et lancer de culotte : Madonna en douze coups d'éclat scéniques

Alors que Madonna boucle actuellement à Paris sa tournée mondiale Madame X Tour, avec douze dates prévues au Grand Rex jusqu'au 11 mars, retour sur quelques uns de ses plus hauts faits d'armes scéniques. 

La chanteuse américaine Madonna sur le Blonde Ambition Tour au stade de Wembley (Londres), en juillet 1990.
La chanteuse américaine Madonna sur le Blonde Ambition Tour au stade de Wembley (Londres), en juillet 1990. (EUGENE ADEBARI / REX / SIPA)

C'est à Paris que Madonna a choisi d'achever son Madame X Tour, une tournée mondiale démarrée en septembre dernier à New York. Elle a entamé samedi 22 février, avec 3h30 de retard (!), une résidence de douze dates au Grand Rex, où elle a prévu de donner son show ambitieux et intimiste jusqu'au 11 mars 2020. La star, aujourd'hui âgée de 61 ans, souffre d'un genou, ce qui l'a contrainte à annuler quelques dates pour ne pas trop forcer.

C'est que sur scène, l'idole de la pop est depuis toujours la déesse de la danse et la reine de la provocation, de la transgression et du scandale. "Mère, sainte et pute", Madonna a régulièrement fait sauter sur les planches tabou sur tabou, notamment religieux et sexuels, et a contribué à lutter contre les discriminations sexuelles. Pour elle, "les artistes sont là pour troubler la paix", comme elle le rappelle en citant James Baldwin en préambule et en conclusion de son nouveau show. 

En revenant sur quelques-uns de ses plus hauts faits d'armes scéniques (ici par ordre chronologique), il est difficile de ne pas être saisi, malgré ses excès, par son avant-gardisme et par l'influence déterminante qu'aura eu cette artiste libre et engagée sur les représentations de la féminité. En 2020, quoi qu'on en pense, elle reste à la soixantaine une femme puissante aux désirs et à la sexualité affirmés, insurpassée et sans rivale. 

1Elle chante en mariée délurée aux MTV Awards (1984)

C’est le premier des coups scéniques de Madonna mais c’est un coup de maître. Peut-être même son meilleur. Nous sommes en septembre 1984, à la toute première cérémonie des MTV Awards, les récompenses annuelles de la chaîne musicale câblée américaine née trois ans plus tôt. Au Radio City Hall de New York, la jeune chanteuse interprète son hit suggestif Like a virgin en robe de mariée virginale et bouquet assorti. Sauf que sa ceinture à lettres proclame Boy Toy (Jouet de Garçon), et que la jeune effrontée se roule de façon torride sur le sol, prend des pauses érotiques et termine toute culotte et porte-jarretelles à l’air – elle se justifiera par la suite en expliquant avoir perdu son escarpin blanc en descendant du gâteau de mariage géant qui lui servait de décor. Du jamais vu, qui enthousiasme ou horrifie les spectateurs, faisant se décrocher les machoires et offrant à Madonna un parfum de soufre qui ne l’a plus jamais quittée.

Madonna chante Like a virgin aux MTV VMAs en 1984

2Elle lance sa culotte (à Chirac) au Parc de Sceaux (1987)

A cette époque, Madonna est une méga star. Mais pour son premier concert majeur en France, prévu en plein air au parc de Sceaux près de Paris, elle peine à obtenir les autorisations. Line Renaud, qui a fondé l’Association des artistes contre le sida, aide la chanteuse à résoudre son souci en contactant son ami Jacques Chirac, alors maire de Paris et Premier ministre, tout en l’impliquant dans son combat. Chirac, dont la fille Claude est fan de Madonna, donne son feu vert au concert. Le 28 août 1987, quelques heures avant le show, dans un salon de l’Hôtel de Ville, Madonna fait un chèque de 500.000 francs à l’Association de Line Renaud pour la lutte contre le sida en présence de Jacques Chirac qui, tout sourire, la serre chaleureusement dans ses bras. Durant le concert, devant quelque 130.000 personnes, Madonna lance sa petite culotte dans le public. La légende veut qu’elle ait soi-disant atterri sur les genoux de Jacques Chirac. Il n’en fallait pas plus pour leur prêter une hypothétique idylle…

3Elle simule la masturbation sur le Blond Ambition Tour (1990)

Sur le Blond Ambition Tour, celui où elle arbore le fameux corset aux bonnets coniques dessiné pour elle par Jean Paul Gaultier, Madonna continue à célébrer ouvertement le sexe et l’homosexualité (alors beaucoup plus taboue qu’aujourd’hui), deux danseurs s’embrassant à pleine bouche dans le show, tout en y mêlant des images chrétiennes. Dans la chorégraphie d’Express Yourself, elle mime brièvement l’acte sexuel. Mais sur Like a virgin, elle passe un cap en simulant franchement la masturbation, s’attirant les foudres du Vatican. A Toronto, la police menace de l’arrêter, puis renonce.

Madonna chante Like a virgin et simule la masturbation sur le Blond Ambition tour au Brésil


4Elle apparaît en reine Marie-Antoinette aux MTV Awards (1990)

Après sa performance en mariée débauchée aux premiers MTV awards de 1984, Madonna revient six ans plus tard asseoir son pouvoir : c’est en effet en reine qu’elle apparaît à la cérémonie en 1990 pour interpréter Vogue. Déguisée en Marie-Antoinette, elle est entourée de danseurs de voguing qui forment sa cour, et qu’elle sollicite ou congédie d’un geste sec du bout de son éventail. Bougeant, voire glissant, avec l’assurance d’une divinité dans sa robe à paniers, elle prouve avec cette magnifique chorégraphie ponctuée de clins d’œil lubriques (on ne se refait pas), qu’elle est incontestablement devenue la Reine de la pop (même s’il s’agit visiblement d’un playback).

Madonna interprète Vogue aux MTV Awards 1990


5Elle livre une version live électrisante de Ray of Light chez Oprah Winfrey (1998) 

A cette époque, Madonna est en pleine mutation. Comme le dit Oprah Winfrey en introduction, la reine de la pop est mère depuis peu (elle a donné naissance à sa fille Lourdes), et la Material girl s’est plongée dans la spiritualité. Avec l’album Ray of Light (un énorme succès), elle explore les territoires électroniques en compagnie d’un maître du genre, le producteur anglais William Orbit. Elle a parallèlement laissé tomber ses tenues provocantes pour un look sobre et naturel avec les cheveux longs lachés. Bref, elle rayonne. Mais c’est surtout sa voix (entraînée grâce à de récents cours de chant) qui explose dans cette mémorable performance live qui transforme en véritable dance-floor le plateau de la papesse américaine des talk shows.

Madonna interprète Ray of Light chez Oprah Winfrey en 1998


6Elle embrasse Britney Spears à pleine bouche aux 20e MTV Awards (2003)

Si vous n’avez jamais entendu parler de ce haut fait d’armes de la Madone c’est que vous vivez dans une grotte depuis 17 ans. Alors voilà, aux 20e MTV Awards, la revoilà sur la scène. Que va-t-elle faire, elle l’insurpassable provocatrice de cette cérémonie ? Elle fait l’impensable : alors que Britney Spears et Christina, vêtues en robes de mariées, lui rendent hommage en interprétant un medley de ses hits, à commencer par Like a Virgin, Madonna surgit sur Hollywood en reine mère tout de noir vêtue et transgresse une nouvelle fois les règles de bienséance : elle embrasse à pleine bouche Britney Spears et plus chastement Christina Aguilera dans la foulée. Scandale assuré.

Madonna embrasse Britney Spears aux MTV Awards 2003 (avancez à 3:31)


7Elle apparaît crucifiée sur le Confessions Tour (2006)

Lors de sa septième tournée, le Confessions Tour, la star pimente encore d’un cran ses détournements de symboles religieux. Sur la chanson Live to tell, Madonna apparaît sur une croix de miroirs, comme crucifiée, la tête ceinte d’une couronne d’épines. Le Vatican fronce le sourcil et Benoit XVI lui demande de mettre un terme à ses provocations. Lors de son concert à Rome, elle qui a été élevée dans le catholicisme dédie au pape Like a Virgin "parce que je sais qu’il m’aime. Je suis une enfant de Dieu".

Madonna chante Live to tell sur une croix durant le Confessions Tour


8Elle offre un show mémorable au Super Bowl (2012)

Elle avait promis "le meilleur show de la planète" et elle n’est pas loin d’avoir tenu parole : bien qu’elle soit restée étonnamment sage, cette performance de la mi-temps du Super Bowl en 2012 a fait date. Le show débute sur Vogue, avec une longue procession de soldats romains de l’Antiquité portant la Reine de la pop sur un trône. Le péplum laisse la place à une chorégraphie de danseurs hip-hop pour Hit Music, la Madone faisant la roue au milieu d’eux comme on boit un verre d’eau, puis LMFAO, Nicki Minaj et MIA s’invitent successivement sur scène pour Party Rock Anthem et Give Me All Your Luvin. Le show se conclut sur Like a Prayer, en duo avec le chanteur Cee-Lo épaulé d’un chœur gospel.

Le show de Madonna à la mi-temps du Super Bowl 2012


9Elle provoque Marine Le Pen sur sa tournée MDNA (2012)

En juin 2012, dès le coup d’envoi de sa tournée MDNA à Tel Aviv en Israël, Madonna diffuse sur scène, en prélude à Nobody Knows Me, un montage vidéo dans lequel apparait brièvement une photo de Marine Le Pen avec une croix gammée inversée sur le front. Malgré les menaces de poursuites judiciaires de la présidente du Front National, la Material Girl projette à nouveau ce montage vidéo lors de son concert du 14 juillet 2012 au Stade de France. Marine Le Pen dépose plainte pour injure, mais la procédure n’ira pas à son terme, les autorités américaines refusant que Madonna soit entendue. En 2015, la chanteuse décide d’enterrer la hache de guerre et propose à Marine Le Pen de la rencontrer autour d’un verre. Depuis, la présidente du RN attend toujours l’invitation…

Le montage de Madonna sur la tournée MDNA (Marine Le Pen à 1:30)


10Elle tombe de scène et se relève avec classe aux Brit Awards (2015)

Humaine après tout, la reine de la pop peut parfois chuter de son piédestal. Ce fut le cas lors de sa performance à la cérémonie des Brit Awards en 2015, durant lequel on la voit trébucher sur les marches et s'étaler de tout son long. Mais Madonna se relève dignement et continue sans ciller en papesse endurcie du divertissement. Bien entendu, au lendemain de cette cérémonie bien huilée, c’est de ce minuscule accroc de quelques secondes dont toute la planète parla.

Madonna trébuche et tombe de scène aux Brit Awards 2015 (à 1:08)

.

11Elle fait de la pole dance entourée de nonnes sur le Rebel Heart Tour (2015-16)

Sur le Rebel Heart Tour, émaillé de nouvelles controverses, Madonna est entourée de danseuses et danseurs déguisés en nonnes lubriques pour le tableau enchaînant Holy Water et Vogue. Dans un curieux exercice de haute voltige, elle tournoie en mode pole dance dans les airs autour d’une barre surmontée d’une croix. A l’étape de Sydney (Australie), son shorty remonte dangereusement et laisse apparaître ses fesses

Madonna fait de la pole dance aérienne sur une "nonne" (à partir de 2:35)


12Elle défie le couvre-feu et revient chanter a cappella sur le Madame X Tour (2020)

Cela se déroulait tout récemment, le 5 février 2020 au Palladium de Londres, où Madonna était en résidence pour une quinzaine de dates avant Paris. Alors que la star est en plein concert, les lumières et le son s'éteignent soudain, puis le rideau se referme. Il n'était pourtant que onze heures du soir, mais la salle avait prévenu la superstar de ne pas dépasser le couvre-feu. (Il faut dire que sur cette tournée Madame X, Madonna est connue pour ses retards monstrueux. Un fan américain la poursuit même en justice après un retard de deux heures en décembre à Miami). Furieuse, la chanteuse rebelle, qui estimera plus tard avoir été ainsi "censurée", commence par agonir d'injures le staff du Palladium, à coups de "Fuck you motherfuckers". Puis, pendant que les fans scandent son nom, elle entrouvre le rideau et revient sur scène avec ses danseurs achever a cappella I Rise, la chanson interrompue - car si la lumière est revenue ce n'est pas le cas du son. "Merci à tout le public de n'avoir pas bougé et de ne pas nous avoir abandonnés. Power to the People !", a ensuite écrit Madonna sur son compte Instagram. Mais qui aurait pu envisager d'abandonner pareil happening de la reine de la pop?