Les Trans Musicales de Rennes : découvrir et défricher

Les Rencontres Trans Musicales de Rennes commencent ce mercredi soir. Pendant cinq jours, 80 groupes vont investir différentes salles et bars de la ville. Depuis 36 ans, les "Trans" sont connues pour leurs talents de défricheurs : on y découvre souvent les groupes qui vont faire parler d'eux les mois suivants mais aussi des horizons méconnus en musique.

(Le monde entier se retrouve en Bretagne chaque année, aux Rencontres Trans Musicales de Rennes © MAXPPP)

A la manoeuvre, toujours le même homme, fondateur et figure historique des Rencontres Trans Musicales de Rennes, Jean-Louis Brossard. Et cette année, sa focale s'est dirigée vers des pays pas forcément connus chez nous pour leur scène musicale. C'est le cas en premier lieu de la Thaïlande, avec l'alliage du traditionnel et de la pop opéré par le Khun Narin's Electric Phin Band...

{% embed youtube-playlist PLfwDgcTF0-rgK7w2RGCLDGxT83T3oxpbD" frameborder="0" allowfullscreen> %}

Il y a aussi Madagascar, avec les énervés The Dizzy Brains et leur garage-rock. Etonnant mais enthousiasmant, le programme des Trans Musicales se goûte sans a priori, les oreilles grand ouvertes, pour découvrir pourquoi pas aussi les Algériens d'Imarhan ou les Sud-Coréens d'Idiotape.

Mais parmi les 80 groupes, il y a aussi des noms plus connus. La Grecque Monika, en pleine montée de succès ces dernières semaines, sera présente, comme les Dralms ou Son Little, des artistes qui ont déjà signé sur des labels et ont déjà un public fidèle. Pas de tête d'affiche mais la promesse de découvertes, le credo des Trans Musicales de Rennes reste le même depuis 36 ans : surprendre et faire tomber les frontières.

Les Rencontres Trans Musicales de Rennes, 37e édition. Du 2 au 6 décembre dans 25 lieux dont 12 salles de concerts.