Cet article date de plus de neuf ans.

Le clip de Psy banni de la télévision publique en Corée du Sud

Le diffuseur public KBS estime que des passages du clip représentent un mauvais exemple pour ses jeunes téléspectateurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Psy, lors de son concert géant à Séoul (Corée du Sud), le 13 avril 2013.  (KIM JAE-HWAN / AFP)

Nul n'est prophète en son pays. La nouvelle vidéo du chanteur sud-coréen Psy, Gentleman, a été interdite d'antenne à la télévision publique de Corée du Sud, jeudi 18 avril. Cette dernière estime qu'elle peut "nuire à l'ordre public". Dans un communiqué, le diffuseur public KBS estime en effet que des passages de la vidéo sont un mauvais exemple pour les jeunes téléspectateurs et que la vidéo ne répond pas à ses critères de diffusion.

Les images montrent par exemple le chanteur, au milieu de la route, donner des coups de pied à une inscription "Parking interdit". "Nous interdisons formellement tout matériel susceptible de nuire à l'ordre public", a déclaré KBS. Cette décision ne devrait pas nuire au succès du titre, puisque le clip de Gentleman, mise en ligne sur le site YouTube, affiche déjà 142 millions de vues, jeudi. 

D'ailleurs, Psy peut se consoler. Le chanteur a reçu les félicitations de la présidente du pays, Park Geun-hye, car il a réglé des royalties à un groupe de chanteuses, Brown Eyed Girls, à qui il a emprunté un pas de danse. Cette "reconnaissance de la valeur de la créativité d'autres personnes est un cas exemplaire", a déclaré la présidente. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Musique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.