L’Orchestre National de Jazz s’empare de "Dracula" dans un livre-CD : un conte gothique qui swingue

Sous la direction de Frédéric Maurin, l’ONJ a acquis des couleurs vocales qu’il dédie  à une œuvre initiatrice au jazz pour les plus jeunes. Génial !

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Première de couverture de "Dracula", Orchestre National de Jazz / Adèle Maury, 2021. (ADELE MAURY / ONJ RECORDS 2021)

Dracula en verra de toutes les couleurs. C’est aujourd’hui l’Orchestre National de Jazz (ONJ) qui le vampirise sous la direction de Frédéric Maurin à destination des plus jeunes : formidable. Le résultat est très éloigné du roman de Bram Stoker et des films, mais respectueux de son univers gothique, dans une romance macabre à la Tim Burton, sur une musique jazz en diable. Des voix magnifiques et une mise en images inspirée d’Adèle Maury dans le livret. 

Histoire musicale

Fille de Mina, dont elle porte le nom, une jeune fille est à la recherche de sa mère dans les Carpates. Elle arrive au château du conte Dracula qui en tombe amoureux. Vampire, la seule solution pour échapper à sa malédiction est qu’une femme l’aime. Il a le temps d’un sablier pour convaincre Mina de son amour.

Si le conte musical de l’ONJ n’a guère à voir avec le roman de Stoker, il respecte ses codes en les mêlant à La Belle et la bête, plus connu des enfants. Et l’alchimie prend ! La couleur gothique du conte et la musique initient les plus jeunes à une musique qu’on ne leur destine jamais : un jazz exigeant, accessible grâce à la dramaturgie musicale. C'est dire si leurs parents, amateurs de jazz, seront aussi comblés.

Swing gothique

Passant de main en main depuis 1986, l’ONJ garde un son propre, tout en reflétant la patte des directeurs artistiques successifs. Frédéric Maurin, qui signe son troisième album avec la formation, lie harmonie et dissonance, avec une introduction des voix dans l’orchestre de cuivres et électrique. Une approche musicale parfaitement adaptée au conte musical, que ce Dracula illustre à plus d’un titre.

Illustration d'Adèle Maury, pour "Dracula", livre-CD" de l'Orchestre National de Jazz sous la direction de Frédéric Maurin (2021). (ADELE MAURY / ONJ RECORDS 2021)

Le récit est une suite du roman, comme il y en a d’autres. Il suit une trame romantique, les chansons sont envoûtantes, les ambiances lugubres, mais aussi swinguantes, on danse avec Dracula ! Les illustrations du livre - des fusains pleine page magnifiques -, agrémentées des textes, font dialoguer musique, lecture et illustration dans un accord ludique. Un très beau livre-CD, et si le spectacle passe près de chez vous, soirée vampirique assurée.

"Dracula"
Orchestre National de jazz
Sous la direction de Frédéric Maurin
ONJ Records

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.