Jazz in Marciac : coup d'envoi du célèbre festival qui a enfin retrouvé son public

La musique résonne de nouveau dans le Gers. La 43e édition du célèbre festival "Jazz in Marciac" a débuté ce week-end. Parmi les premiers artistes à se produire sous le chapiteau, la chanteuse Kimberose, ravie de son retour sur scène. Les festivités se poursuivent jusqu'au 7 août. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La chanteuse Kimberose en concert au festival Jazz in Marciac en 2019  (SEBASTIEN LAPEYRERE / MAXPPP)

Sur la scène du Festival Bis de Jazz In Marciac, les musiciens se succèdent et l'ambiance est la fête. Ici, en plein coeur du village, on vient en journée boire un verre, manger un morceau, discuter et surtout écouter de la musique. Avant de se rendre le soir sous le chapiteau. L'esprit unique de ce festival tant apprécié des amoureux de jazz est de retour malgré les contraintes sanitaires

Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour accéder aux différents lieux de concerts. Mais pour ce premier week-end, tout semble s'être déroulé le mieux possible. Après deux ans sans festival, public, organisateurs et artistes ont joué le jeu pour pouvoir enfin profiter. C'est le cas notamment de l'une des grandes voix de la soul, Kimberose, ravie de retrouver la scène de Marciac. "Il y a une magie ici, j'ai le souvenir que le public est très chaleureux. La première fois que je suis venue, en 2019, il y a eu une connexion qui s'est faite instantanément"

Les grandes voix du jazz ont répondu présent

Les concerts sous le chapiteau se poursuivent jusqu'au 4 août. Et la salle de l'Astrada accueille des artistes jusqu'au 7 août. Comme chaque année, la programmation est éclectique. Kyle Eastwood mais aussi Kool &The gang, Zucchero ou encore Lisa Simone ont répondu présent. Tout comme Ibrahim Maalouf qui jouera le 30 juillet. L'été est beau et jazzy dans le Gers. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jazz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.