Cet article date de plus de deux ans.

Les Primeurs de Castres, le festival révélateur de nouveaux talents musicaux

Le festival met sur le devant de la scène de jeunes artistes de musique actuelle qui viennent de sortir un premier album.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Affiche de l'édition 2019 du festivake Les primeurs de Castres (Les primeurs de Castres)

Depuis dix ans, Les Primeurs de Castres offrent au public une sélection de quinze artistes qui viennent de sortir leur premier album. Un tremplin pour ces jeunes musiciens, qui débouche parfois sur la conquête du grand public : Jain et Clara Luciani ont fait leurs premiers pas ici. Dans la programmation cette année (31 octobre-2 novembre), Emilie Zoé et Voyou nous expliquent leurs parcours, leur univers musical, leurs attentes. 

Les primeurs de Castres

Emilie Zoé : du fait maison

Après la sortie d'un premier single, puis la production d'un EP (version courte d'un album, avec cinq ou six titres) vient, généralement, la sortie du premier album. Un cheminement pas toujours évident pour les jeunes musiciens. 

Après un premier essai non distribué en France, Emilie Zoé livre avec son batteur Nicolas Pittet The Very Start. Un concentré de pépites pop-folk sombres et vénéneuses, à la beauté revêche. "C'est un disque fait maison, en autarcie, c'est avec ce disque que l'on vient faire des concerts pour la première fois en France. Il est très bien accueilli et ça fait vraiment plaisir", confie la musicienne suisse. 

Voyou : trouver sa voie 

Nouveau rejeton dans la famille (très) nombreuse de la chanson électro pop, le chanteur et trompettiste Voyou se fraye un chemin bien à lui. Après de multiples collaborations avec Elephanz, Pegase ou encore Rhum for Pauline, son premier album est sorti au printemps dernier. "On a l'impression de poser un grain de sable dans le désert car il y a tellement d'albums qui sortent tous les jours", confie le musicien. 

Les bruits de la ville se démarque donc en offrant un panel de onze chansons aériennes en français sur de douces mélodies chaloupées, agrémentées de  chœurs féminins, de cuivres et de percussions électroniques. Une impression de simplicité parfaitement orchestrée par l'auteur-compositeur. Il ajoute même sa petite touche personnelle sur ses clips. 

Les Primeurs de Castres régalent le public jusqu'au 2 novembre 2019 sur la scène du Lo Bolegason. Cinq plateaux jusqu'à une heure du matin, où se succèdent Miel de montagne, Michelle Blades, Flèche Love, Boucan, Malade[s].

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chanson française

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.