Cet article date de plus de trois ans.

A Albi une série de concerts enregistrés sont proposés sur le numérique : Slim Paul ouvre le bal

La scène albigeoise propose des concerts en live mais sans public, enregistrés depuis la scène du théâtre des Lices. Les vidéos seront diffusées en ligne. Slim Paul Trio, un artiste de la scène régionale, ouvre les festivités.

Article rédigé par Anne Elizabeth Philibert
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le chanteur toulousain Slim Paul sur la scène des Lices à Albi (France 3)

Après une période à l'arrêt qui a duré des mois et un avenir encore incertain, c'est une bouffée d'oxygène pour le monde de la musique à Albi. L'association de musiques actuelles Pollux propose une série de concerts en ligne gratuits à son public. Ces captations enregistrées sous forme de clip vidéo depuis la scène du théâtre des Lices seront proposées au public sur les réseaux sociaux.

C'est Slim Paul, le chanteur toulousain, qui ouvre le bal. L'artiste de blues joue en direct du théâtre des morceaux issus de son nouvel album dans les bacs en février 2021. 

L'idée était de pouvoir offrir à nouveau des concerts au public, proposer aux artistes de revenir sur scène et aux techniciens de travailler.

David Papaix

Directeur Pollux Asso

Concert en ive sans public -
Concert en ive sans public Concert en ive sans public - ()

Patrimoine culturel tarnais et scène régionale

Pour la première captation de ce concert numérique, le choix s'est porté sur l'un des lieux emblématiques du patrimoine culturel albigeois : le théâtre municipal des Lices. Plusieurs autres concerts seront également organisés début 2021 dans ce même lieu. La diffusion de ce live se fera sur la page Facebook Pollux Asso le 10 décembre 2020 à 19h30. Un premier concert numérique en compagnie de Slim Paul dont le pseudonyme est un hommage aux bluesmen des années 30. "Good for you" est son second opus. Sur scène, il est accompagné de Jamo à la batterie et Manu Panier à la basse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.