Haute couture : revoir la quatrième journée sur les podiums en 9 photos

Revoir en images les podiums de la quatrième journée de la haute couture : Jean Paul Gaultier, Viktor & Rolf, Elie Saab, Franck Sorbier, Yuima Nakazato, Maison Margiela, Valentino, Maison Margiela, Fendi. Voici mes looks préférés.

Patrick KOVARIK / AFP
19
Jean Paul Gaultier propose une escapade sur les sommets enneigés avec bonnets à pompon, doudounes à plumes et après-ski en fourrure. Pour faire sensation à Courchevel, Zermatt ou Aspen, ces riches vacancières portent des pantalons fuseaux de velours, avec des chaussures à plateforme argentées. Des vestes de tailleur de tweed à épaules ultra-carrées, avec des bottes à talons couvertes de fourrure. Elles s'emmitouflent dans des lainages épais à motifs flocons de neige, façon pulls de Noël, avec bonnets assortis. Des influences indiennes viennent aussi ponctuer la collection : les femmes ont des chaînes reliant le nez à l'oreille et se drapent dans des saris éclatants. Le gris confirme qu'il sera la couleur de l'hiver prochain : il s'est aussi décliné en différentes nuances. AFP
29
Pour cette collection haute couture automne-hiver 2017-08, les créateurs de Viktor & Rolf ont présenté un défilé de poupées surréalistes et ludiques. Les mannequins avaient revêtues de grosses têtes et ressemblaient à des mascottes, mais stylés. PATRICK KOVARIK / AFP
39
Avec Franck Sorbier, c'est toujours une invitation au voyage, un voyage en l'occurrence dans la diversité parisienne. C'est une association audacieuse de "baroque 40", de "street art psyché" et "d'espagnolades intemporelles", un joyeux melting pot. Et comme à son habitude, le couturier a fait appel à des danseuses, des comédiennes, des chanteuses et des fillettes d'amis pour présenter ces modèles.  BERTRAND GUAY / AFP
49
Pour réaliser sa collection, le créateur japonais Yuima Nakazato a inventé une technique utilisant notamment le dessin et l'impression 3D. Ses créations, modulaires, sont faites de petits carrés de matière attachés par des rivets. "On peut dessiner tout type et toute forme de vêtement pour coller parfaitement à la morphologie de chacun", a-t-il expliqué à l'AFP. Une technologie qui selon lui pourrait s'appliquer aux vêtements pour le public. "Nous voulons créer un monde dans lequel tout le monde pourra avoir des vêtements sur mesure", a indiqué le créateur.FRANCOIS GUILLOT / AFP
59
Avec sa collection intitulée "La légende des rois déchus", l'ambiance est médiévale chez Elie Saab, qui a fait défiler des reines guerrières, portant de fines couronnes dorées. Leurs robes longues évoquent parfois des armures. Le velours est roi, comme les broderies dorées en forme de feuillages. Les robes s'accompagnent de fins manteaux ou de capes. Une inspiration moyenâgeuse qui se mêle à la touche orientale d'Elie Saab, avec force tulles, dentelles et couleurs pastel.Patrick KOVARIK / AFP
69
Des fleurs ont envahi le podium de Fendi. Dans cette collection où la fourrure est reine. Karl Lagerfeld, directeur artistique de la griffe romaine depuis 1965, a planté des coquelicots, des bleuets, des marguerites. Un insolite sac en forme de pot de fleurs complète parfois le look.Patrick KOVARIK / AFP
79
Bertrand GUAY / AFP
89
Chez Zuhair Murad, qui a fondé sa maison en 1997 à Beyrouth et défile à Paris depuis 2001, l'élégance est au rendez-vous : des plumes d'autruche ornent les ourlets, les franges perlées ondulent à chaque pas, les tulles plissés et les volants ajoutent une touche de romance. FRANCOIS GUILLOT / AFP
99
Swan Gallet/WWD/Shutter/SIPA