Fashion Week masculine : Pharrell Williams embrase le Pont Neuf, transformé en podium, avec un show spectaculaire pour Louis Vuitton

La première collection de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, dévoilée le 20 juin au premier jour de la Paris Fashion Week masculine printemps-été 2024, était incontestablement le premier moment fort de cette semaine de la mode. On y était.
Article rédigé par Corinne Jeammet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min
Défilé pap masculin printemps-été 2024 de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, le 20 juin 2023, sur le Pont Neuf à Paris (JULIEN DE ROSA / AFP)

Paris présente 80 collections masculines printemps-été 2024 du 20 au 25 juin, dont le défilé Louis Vuitton, le premier de son directeur artistique Pharell Williams, présenté au soir de la première journée de la semaine de la mode.

Le show du musicien, producteur et styliste américain était très attendu et Pietro Beccari, PDG de Louis Vuitton, expliquait avant le défilé avoir besoin "de quelqu'un qui avait quelque chose en plus, qui pouvait toucher différents arts, la musique, la mode...". C'est chose faite avec ce show spectaculaire qui a embrassé le Pont Neuf.

Accès au show en bateau 

Le Pont Neuf transformé en un long podium

Depuis le Pont Neuf transformé en podium pour le défilé masculin printemps-été 2024 de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, le 20 juin 2023 (Corinne Jeammet)

Une pluie de stars

Le damier à l'honneur 

Défilé pap masculin printemps-été 2024 de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, le 20 juin 2023, sur le Pont Neuf à Paris (JULIEN DE ROSA / AFP)

Vuitton est d'abord un malletier

Défilé pap masculin printemps-été 2024 de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, le 20 juin 2023, sur le Pont Neuf à Paris (JULIEN DE ROSA / AFP)
Défilé pap masculin printemps-été 2024 de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, le 20 juin 2023, sur le Pont Neuf à Paris (JULIEN DE ROSA / AFP)

Un choix audacieux 

Même si la mode masculine ne représente que 5% des ventes de la maison, qui ont dépassé 21 milliards d'euros au premier trimestre, "un effet de halo pourrait résonner" sur les autres activités, estime la banque HSBC dans une note d'analyste, donné à l'AFP qui estime ce choix "audacieux" et "cohérent avec l'idée du PDG de LVMH, Bernard Arnault, selon laquelle Louis Vuitton vend de la culture et pas que des sacs à main".

Une belle collection indique, de son côté, Pierre-Alexandre M'Pelé, directeur éditorial de GQ France : "il a fait un gros coup Pharrrell. Il a bien compris les codes de la maison : il a utilisé le monogramme, joué avec le damier et introduit un motif camouflage pixélisé assez intéressant". Pour lui faire défiler des femmes "prouve qu'il a un changement dans la manière de penser le vêtement chez Vuitton. Jusqu'à présent, l'homme et la femme, c'était deux créateurs, deux défilés et deux campagnes différentes. Tout était très segmenté. Pharrell a beaucoup d'amies femmes célèbres qui voudraient certainement porter les vêtements qu'il crée". Le parterre de célébrités ne l'a pas laissé non plus indifférent : "tous les gros noms qui font la pop culture d'aujourd'hui étaient présents. On n'avait pas vu Beyoncé à un défilé de mode depuis des années alors qu'elle-même est en pleine tournée" Même s'il souligne qu'il n'y a pas de folie créative, il a noté que "l'on voit de plus en plus de célébrités et d'influenceurs adopter la jupe. C'est une tendance qui est en train de s'installer et j'ai l'impression que la jupe pour hommes que l'on voit de plus en plus sur les podiums, avec l'aval de Pharrell va inspirer de plus en plus de jeunes hommes".

Défilé pap masculin printemps-été 2024 de Pharrell Williams pour Louis Vuitton, le 20 juin 2023, sur le Pont Neuf à Paris (JULIEN DE ROSA / AFP)

Une exposition "Just Phriends"

Force créatrice aux multiples talents, celui qui utilise la musique, la mode, l'art et le design pour exprimer son style, a lancé, juste avant le show, une exposition Just Phriends avec sa maison de vente aux enchères Joopiter.com (jusqu'au 27 juin). Pour cet événement, il a invité la curatrice et amie Sarah Andelman, cofondatrice du magasin Colette et fondatrice de Just an Idea, agence de conseil et de curation. L'exposition qui propose 50 œuvres rares et des pièces commandées à des artistes, des collaborateurs et amis de Pharrell Williams - Murakami, Kaws, Daniel Arsham, Invader- se tient jusqu’au 24 juin. Pour l'un d'entre eux, Pieter Ceizer "Pharrell est une véritable icône et une source d'inspiration pour notre génération. En plus de son travail créatif innovant, il élargit constamment son horizon. Il montre aux créatifs comment grandir, évoluer, construire des ponts et élever la barre. Pour moi, ce travail symbolise la croissance et l'évolution de tous les skateurs qui avaient autrefois 14 ans et qui sont maintenant dans la quarantaine ou la cinquantaine mais qui conservent toujours une énergie et une créativité juvéniles."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.