Black Friday : pour défendre une consommation responsable, des marques organisent un boycott du 29 novembre

Ce vendredi 29 novembre est le jour du Black Friday, symbole de consommation, voire de surconsommation qui lance la course effrénée aux achats de Noël. Cette année, de nombreuses marques organisent la contre-offensive. 

Campagne MAKE FRIDAY GREEN AGAIN sous l\'impulsion de la marque Faguo
Campagne MAKE FRIDAY GREEN AGAIN sous l'impulsion de la marque Faguo (MAKE FRIDAY GREEN AGAIN)

Le Black Friday - rendez-vous commercial annuel venu des États-Unis puis importé en France en 2013 - propose une consommation massive. Ce 29 novembre est l'incarnation d'un modèle où surproduction et surconsommation s'unissent sous la bénédiction de promotions déraisonnées. Mais c'est sans aucun questionnement sur l’impact sur les hommes et l’environnement.

Fête des Célibataires version Alibaba, Prime Day de l'Américain Amazon et Black Friday, le vendredi qui suit la fête de Thanksgiving aux États-Unis... les occassions de frénésies d'achats se multiplient à travers le monde. Mais cette année de nombreuses marques, souvent réunies en collectif, engagent une contre-campagne. Pour elles, la seule réduction qui compte, c'est celle de notre empreinte écologique.

Pub pour le black friday dans un magasin parisien en novembre 2018
Pub pour le black friday dans un magasin parisien en novembre 2018 (ROMUALD MEIGNEUX/SIPA)

Des consommateurs de plus en plus sensibilisés

Le constat est là : "Deux tiers des Français déclarent avoir acheté un ou plusieurs vêtements qu’ils n’ont presque jamais porté et 60% d’entre eux possèdent jusqu’à dix vêtements qu’ils n’ont jamais sorti de leur placard (rapport Toluna/WincorNixdorf, 2014, ndlr).

Cependant des chiffres, encourageants, montrent qu'une prise de conscience est désormais engagée. Ainsi WedressFair indique que 86% des Français aimeraient vivre demain dans une société où la consommation prend moins de place ; 88% des Français considèrent que les entreprises incitent à la surconsommation ; 59% des Français récupèrent, réutilisent, réparent les produits / matériaux et enfin 80% des Français disent avoir changé tout (13 %) ou une partie (67 %) de leurs comportements de consommation pour en réduire l’impact.

Make friday green again : faire le tri dans sa garde-robe

450 marques (souvent de jeunes griffes de mode comme par exemple Castorette Paris, Emoi Emoi, Hast, Les Petits Bidons Jules & Jenn...) - engagées pour une consommation raisonnée et responsable - ont formé cette année le collectif Make Friday Green Againcréé à l'initiative de la marque de vêtements et de chaussures Faguo"Nous ne voulons pas participer à cette journée infernale de surconsommation imposée par le marché. Le vrai coût de cette journée est social et environnemental. Elle rend précaires les emplois (...). Elle participe d'autre part au dérèglement climatique en encourageant la surproduction" expliquent les participants. Leurs solution : faire du tri. "Nous consacrerons ce vendredi 29 novembre à faire le point sur ce dont nous avons réellement besoin. Nous voulons faire mentir les statistiques : 60% des Français ont des vêtements ou des objets de consommation qu'ils n'utilisent jamais. Alors réparons, donnons, vendons ou recyclons le superflu pour créer une économie circulaire et moins puiser dans les ressources de la planète ! Consommer moins, mais mieux. En choisissant des marques responsables, tu reprends le pouvoir qui est le tien et tu agis concrètement pour une consommation durable et engagée ! "

Campagne MAKE FRIDAY GREEN AGAIN sous l\'impulsion de la marque Faguo
Campagne MAKE FRIDAY GREEN AGAIN sous l'impulsion de la marque Faguo (MAKE FRIDAY GREEN AGAIN)

Green Friday appelle à une consommation raisonnée 

Pour sa troisième édition, le Green Friday - collectif d'associations et d'entreprises, avec le soutien de la Ville de Paris - prône la consommation responsable et raisonnée. 180 structures commerciales et associatives se sont réunies pour créer ce mouvement citoyen. Elles animent des ateliers de sensibilisation à la consommation responsable partout en France et une partie d’entre elles reversent 10% de leur chiffre d’affaires de ce 29 novembre à des associations sélectionnées pour leur engagement. "L’idée du Green Friday est d’apprendre à consommer différemment et à lutter contre le surconsommation liée au Black Friday. Les ateliers ont pour objectif de sensibiliser au développement durable et à inciter le consommateur à devenir consom’acteur. Découvrir, apprendre, faire soi-même plutôt que d’avoir constamment recours à l’achat du neuf sur-stimulée lors de Black Friday" explique Thibaut Ringo, DG d'Altermundi avant de rajouter : "Nous avons choisi des fournisseurs partenaires d’Altermundi qui ont à cœur de partager l’histoire de leurs produits et de leur marque comme Ni une ni deux (bijoux) et Opaark (bougies) pour le local, le made in Paris mais aussi pour la slow consommation ainsi que Panafrica (chaussures) pour le projet walk for shoes ; un beau projet solidaire d’accès à l’éducation en Afrique, par exemple). 

Logo de la campagne Green Friday
Logo de la campagne Green Friday (GREEN FRIDAY)

WeDressFair : opter pour la réparation des vêtements

Toutes les marques ne sont pas réunies dans des collectifs, certaines prennent des initiatives individuelles comme WeDressFair (store de marques qui place le respect des travailleurs et de l’environnement au centre de ses préoccupations) qui fermera ses points de vente (site et boutique à Lyon) en signe de protestation. Une campagne de prévention sensibilisera à l'obsolescence forcée et au gaspillage induits par les réductions. Les murs de la boutique seront couverts d'affiches et serviront de lieu d'exposition. Contre le "tout-jetable", WDF se fait l'école du "vêtement durable. Ce vendredi 29 novembre, nous proposerons une alternative à la consommation : la réparation. Plutôt que de vendre des vêtements, on veut montrer comment faire durer ceux qu'on a déjà". Toute la journée à Lyon et sur les réseaux, des ateliers gratuits apprendront à réparer ses vêtements, à faire sa lessive écologique, à laver ses vêtements, pour les faire durer plutôt que de les jeter. 

Campagne de Wedressfaire contre le Black Friday, 2019
Campagne de Wedressfaire contre le Black Friday, 2019 (WEDRESSFAIR)

Même topo pour la marque de prêt-à-porter pour homme Adresse Paris (qui a rejoint le collectif Make friday green again), qui ne participe pas au Black Friday mais organise son Repair Day : une journée dédiée au recyclage et à la réparation de vêtements ! Toute la journée, dans une démarche responsable et engagée, la marque propose un atelier de réparation en boutique où un couturier sera présent afin de leur donner une seconde vie. 

Le BHV Marais transporte son Black Friday à New York

Mais le Black Friday conserve ses adeptes. Ainsi le grand magasin du BHV Marais ouvrira ses portes avec un grand jeu de 9h30 à 11 heures : les 5 gagnants embarqueront immédiatement pour un week-end de shopping à New York, accompagnés de la personne de leur choix avec La Compagnie. Seul impératif : se présenter au BHV Marais muni de sa valise, de son passeport et son ESTA valides pour décoller vers la Big Apple, lieu d'origine de ce rendez-vous commercial annuel venu des États-Unis puis importé en France.