Culture : Bernard Minier, une écriture éloignée du confinement

Bernard Minier est l’un des auteurs de polars dont on parle le plus en ce moment. Son huitième roman, "La Vallée", vient de paraître.

France 2

Une maison au fond d’un grand jardin. Un lieu calme et serein, bien loin de l’univers inquiétant des livres de Bernard Minier. Le confinement l’a-t-il inspiré pour l’écriture de nouveaux romans ? "Au fond, je suis confiné toute l’année, parce que j’écris sept jour sur sept dans cette maison. C’est un peu un gigantesque bureau. Il n’y a pas eu de grands changements par rapport à l’avant et à l’après", raconte-t-il.

"J’ai plutôt envie de tourner la page"

"En revanche, le fait de parler du confinement, je ne suis pas tellement sûr que ce soit une bonne idée. J’ai eu quelques échos des maisons d’édition qui, justement, craignent trop de textes sur le confinement", justifie celui qui a "plutôt envie de tourner la page et de passer à autre chose". Et ça tombe bien, car son nouveau roman, "La Vallée", nous emmène loin d’ici, dans les Pyrénées, sur les traces d’un abominable serial-killer.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'auteur français Bernard Minier, à Paris le 2 février 2018
L'auteur français Bernard Minier, à Paris le 2 février 2018 (JOEL SAGET / AFP)