Cet article date de plus d'un an.

Les Parcotruc(k)s sillonnent la Seine-Saint-Denis jusqu’au 25 juillet, pour partager la lecture avec les plus jeunes

Avec leurs "Parcotruc(k)s", le Salon du livre et de la presse jeunesse propose des activités autour de la lecture en Seine-Saint-Denis jusqu'au 25 juillet. Cette année, la BD est à l'honneur. Reportage.

Article rédigé par
Marine Langlois - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
A Stains (93), les enfants assistent à des activités autour de la BD dans le cadre des Parcotruc(k)s organisés par le Salon du livre et de la presse jeunesse.  (France info / Marine Langlois)

Dans la cour de récré de l’école maternelle Guy Môquet à Stains (Seine-Saint-Denis), l’heure est à la lecture. Sous des tentes, tabourets de couleurs, cerceaux et étalages de livres attendent patiemment les enfants. Ce jeudi 9 juillet, de 10h à 17h, les Parcotruc(k)s du Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) ont établi résidence à Stains ainsi qu’à Bobigny et Epinay-sur-Seine. Jusqu’au 17 juillet, ils vont sillonner la Seine-Saint-Denis, changeant de ville chaque jour avant de se fixer du 18 au 25 juillet au parc Georges Valbon à La Courneuve et au parc Jean Moulin - Les Guilands à Montreuil/Bagnolet. 

Aller au plus près des enfants

Coronavirus oblige, cette année, le SLPJ en Seine Saint Denis a dû changer ses plans. Il organise depuis cinq ans, dans le cadre de Partir en livre, une fête estivale du livre pour les jeunes initiée par ministère de la Culture, un “parc d’attraction littéraire” qui accueille environ 15 000 enfants en une semaine. Pour respecter les nouvelles règles sanitaires en vigueur, l’attraction estivale se transforme en initiatives éphémères plus locales avec les “Parcotruc(k)s”. “On a décidé d’inverser le processus, explique Sophie Castelneau du SLPJ. Les enfants n’ont pas besoin de venir à nous, c’est nous qui allons vers eux.” 

En s’installant dans une vingtaine de villes du 93 le temps d’une journée, le SLPJ espère toucher un plus large public, pourquoi pas 25 000 enfants en une semaine. Pour Fabien Fromentin du SLPJ, être au pied des quartiers est un avantage : “On sent une dynamique entre les habitants, grâce au bouche à oreille, plus de personnes viennent”. Comme Fatiha qui s’approche des tables où sont étalés les livres offerts gratuitement aux enfants. “Mon fils rentre au CP, j’essaie de lui trouver de la lecture, sourit-elle. C’est important ce genre d’initiatives pour nous les parents, pour que les enfants aiment lire à la maison.” Elle repart avec une belle pile de bandes dessinées. 

Les "Parcotruc(k)s" proposent aux enfants de repartir avec 2 ou 3 livres chacun.  (Franceinfo / Marine Langlois)

Car cette année, la programmation du SLPJ tourne autour de la BD. Neuf cahiers de vacances ludiques ont été créés pour l’occasion autour de héros de bande dessinée, en collaboration avec leurs auteurs. Les plus petits pourront repartir avec Le Loup en slip ou Petit Poilu et les futures footballeuses professionnelles avec La Saison des roses. Sont aussi proposés : Akissi, Anna et Froga, Anuki, Ariol, Bergères guerrières et Verte. Ces personnages sont utilisés pour les activités du jour. 

“J’aime les histoires qui sortent de l’ordinaire”

Sous les tentes, Noosrah se prépare à accueillir le premier groupe d’un centre de loisir de la ville. Médiatrice culturelle et bibliothécaire, les livres font partie de son quotidien. À la quinzaine d’enfants masqués assis sur les tabourets, elle explique les gestes barrière, avant de se lancer dans une animation autour du personnage d’Akissi : il faut trouver les sept différences entre deux vignettes de bande dessinée. 

Les Parcotruc(k)s proposent des activités aux plus petits autour de la BD.  (Franceinfo / Marine Langlois)

Après Noosrah, place à Heza, un comédien qui va lire une courte histoire aux oreilles attentives. La lecture est interactive et Heza n’hésite pas à faire participer les enfants. “Il faut être à 200% car les petits, s'ils n’aiment pas, ils n’hésitent pas à le dire”, dit-il en riant. Cela fait trois ans qu’Heza collabore avec le SLPJ de Seine-Saint-Denis. “Je m’éclate. C’est une super opération et cela a du sens car ces enfants n’ont pas forcément accès à la littérature à la maison.” Aussitôt la lecture terminée, les enfants se dirigent vers les tables recouvertes de livres. Heza et Noosrah conseillent selon les goûts et font la distribution : chaque enfant repart avec deux ou trois livres et un cahier de vacances. 

Pour certains, c’est l’occasion de découvrir la lecture d’une manière plus ludique. Ayoub, 11 ans, n’est pas particulièrement fan de lectures mais “adore les activités”. Il repart quand même avec trois livres sous le bras : “J’en ai un sur le cerveau, un sur les animaux et un sur l'ingénierie !” Un programme bien chargé. Maria, 13 ans,  adore quant à elle “les histoires qui sortent de l’ordinaire.” Férue de lecture, elle aime “imaginer les personnages et les décors". Aussitôt leurs livres en main, les enfants courent vers les transats à disposition pour les feuilleter. L’opération semble être pleinement réussie.

Retrouvez les dates des "Parcotruc(k)s" sur le site du SLPJ : https://slpjplus.fr/estival/cest-quoi-ce-truc-les-parcotrucks/ 

Pour le programme de Partir en livre : https://www.partir-en-livre.fr/2020/07/02/decouvrez-la-programmation-digitale-et-evenementielle-de-la-6e-edition-de-partir-en-livre/

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.