Vidéo L’histoire de Maria Larrea, qui apprend son adoption à 27 ans

Publié Mis à jour
Brut.
Article rédigé par

Maria Larrea, suite à un tirage de carte, découvre qu’elle est adoptée. À ce moment-là, la jeune femme cherche à découvrir tout ce qu’on lui a caché pendant 27 ans. Elle en a écrit un livre, Les gens de Bilbao naissent où ils veulent

Ton père n'est probablement pas ton père, ta mère te cache un secret sur ta naissance, il faut que tu lui parles rapidement.” Ce sont les mots qu’a entendus Maria Larrea, à 27 ans, lors d’une séance avec une tarologue. Après une discussion avec sa mère, la jeune femme découvre qu’elle a été adoptée. “Je revisite ma vie à ce moment-là”, explique-t-elle. En quête de réponse, Maria Larrea explore tous les moyens possibles pour retrouver des indices, des traces de ses parents biologiques. “Lors de mon enquête, je rencontre d'autres adoptés sur des forums et...voilà, je me rends compte que toutes ces adoptions ont quelque chose de louche. Il y a beaucoup d'illégalités.

“Je tenais un journal de ce qui m'arrivait”

Moi, par exemple, je suis une appropriée parce que mon acte de naissance dit que je suis la fille biologique de mes parents adoptifs.” Ce système provient alors de procédures mises en place sous la dictature de Francisco Franco, en Espagne. Mais cette découverte ne laisse pas la famille de Maria Larrea indemne. “Ce bouleversement, au moment de la révélation, il soulage aussi. Je sens que pour mes parents, il y a enfin quelque chose qui se détend, qui se relâche, même s'il y a de la colère et du ressentiment.” 

La jeune femme décide alors d’écrire son vécu, et d’en faire un roman, Les gens de Bilbao naissent où ils veulent. “J'avais cette obsession de raconter mon histoire, de me la réapproprier, de récupérer le roman familial. Je voulais, moi, écrire ma vérité.” Son livre est déjà disponible dans les librairies. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.