L'écrivain américain Noah Gordon est mort à l'âge de 95 ans

Il avait rencontré le succès en 1986 avec "Le médecin d'Ispahan", le premier tome d'une trilogie et racontant la vie, au XIe siècle, de Robert Jeremy Cole.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'auteur Noah Gordon, le 22 octobre 2007 à Barcelone. (JOSEP LAGO / AFP)

La littérature américaine perd l'un de ses représentants. L'écrivain et romancier américain Noah Gordon, connu pour ses œuvres sur l'histoire de la médecine et du judaïsme, est mort lundi 22 novembre à l'âge de 95 ans. "C'est avec une profonde tristesse que la famille de Noah Gordon fait part de son décès le 22 novembre 2021 dans l'intimité familiale", selon un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux.

Noah Gordon venait de fêter "son 95e anniversaire avec tout le plaisir qu'il devait à une longue vie fructueuse", ont écrit ses proches pour qui "la vie et le travail de Noah ont touché la vie de millions de lecteurs dans le monde, son travail lui survivra".

Succès avec "Le médecin d'Ispahan"

Né le 11 novembre 1926 ans l'Etat du Massachusetts (nord-est des Etats-Unis), Noah Gordon était un Américain juif qui avait servi dans l'armée de terre américaine à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avant des études de médecine abandonnées pour le journalisme.

Son premier roman The Rabbi en 1965 est tiré de son expérience de juif américain. Il en écrira un dernier sur le judaïsme en 2000, The Last Jew (Le dernier juif traduit en français).

Il rencontre le succès en 1986 avec The Physician (Le médecin d'Ispahan traduit en français) le premier tome d'une trilogie et racontant la vie au XIe siècle de Robert Jeremy Cole, depuis son enfance en Angleterre jusqu'à ses études de médecine à Ispahan, en Perse, au côté du maître Avicenne. Le dernier roman de Noah Gordon est publié en 2012, The Winemaker, et se déroule dans la Catalogne du XIXe siècle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Livres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.