Cet article date de plus de quatre ans.

Les 500 ans du Havre : le grand jeu artistique à tous les coins de rue et en mer

À l'occasion de son 500e anniversaire, Le Havre donne le coup d'envoi, samedi, d'une série de festivités : œuvres dans la ville, parades en costumes, défilés de bateaux, concerts et expositions jusqu'au 8 octobre.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Parmi les oeuvres spectaculaires présentées au Havre, la "catène de containers", deux arches de conteneurs multicolores sur le quai de Southampton.  (RADIO FRANCE / ANNE CHÉPEAU)

Le coup d’envoi des festivités baptisées "Un été au Havre" est donné samedi 27 mai, pour fêter les 500 ans de la ville. Jusqu’au 8 octobre, plusieurs dizaines d’artistes s’invitent dans la cité normande avec des expositions et des installations dans l’espace public, auxquelles s’ajoutent aujourd'hui une parade et un concert sur la plage. 

La ville écrite sur toutes les formes de l'art

A l’invitation de Jean Blaise, le directeur artistique des festivités, plasticiens, designers, scénographes, photographes ou peintres se sont emparés pour leurs créations de ce qui fait l’identité du Havre. "Nous avons demandé aux artistes de venir interpréter cette ville, de venir l'écrire et la décrire", explique Jean Blaise. La création la plus spectaculaire est celle de Vincent Ganivet avec deux arches monumentales réalisées avec des containers multicolores, qu'il a utilisés "comme des briques enchevêtrées". La petite arche monte à quinze mètres, l'autre est deux fois plus haute.

Catène de containers, une création de Vincent Ganivet au Havre (RADIO FRANCE / Anne Chépeau)

A deux pas de cette sculpture géante, Charlotte Roux a créé une installation sonore qui raconte les quais, les cargos ou la plage, celle où le néerlandais Karel Martens a donné des couleurs aux célèbres cabanes blanches.

Les cabanes de plage du Havre, mises en couleur par Karel Martens. (BREARD PHILIPPE)

L'esplanade de la plage du Havre accueille aussi une sculpture gigantesque de Sabina Lang et Daniel Baumann.

Le Havre : sculpture de Lang et Baumann sur la plage (RADIO FRANCE / Anne Chépeau)

Le Musée d’art moderne André Malraux (MuMa) a ouvert ses portes au couple d’artistes Pierre et Gilles. Dans leurs créations, Gilles, originaire du Havre, a souvent rendu hommage à sa ville natale. Une centaine de portraits, entre photographie et peinture, sont présentées : iconiques comme ceux de Jean Paul Gaultier ou de Stromae, également engagés ou provocateurs. Ce sont des œuvres qui racontent leur époque dans un style inimitable. "Pierre est le photographe, je suis le peintre. Ce mélange de techniques a créé notre style. Tout est fait à la main, sans trucage, sans montage", explique Gilles.

Pierre et Gilles au Musée d’art moderne André Malraux (MuMa) du Havre, devant leur tableau "Dans le port du Havre". (Musée d’art moderne André Malraux)

Très loin de l’univers de Pierre et Gilles, aux Docks l’exposition Villes flottantes, fait revivre les paquebots transatlantiques avec onze maquettes mises en mouvement par le scénographe Aurélien Bory. Des jets monumentaux arrêtent aussi le regard sur le bassin du commerce. Il s'agit d'Impact, l'œuvre aquatique créée par Stéphane Thidet. 

"Impact", l’œuvre créée par Stéphane Thidet au-dessus du bassin du commerce du Havre. (PHILIPPE BREARD)

Samedi soir, la parade mettra à l’honneur l’architecture du Havre. La plasticienne Fanny Bouyagui a créé 230 tenues sur lesquelles figurent en impression numérique les bâtiments les plus emblématiques de la ville.

Les 500 ans du Havre : la ville sort le grand jeu artistique à tous les coins de rue et en mer - un reportage d'Anne Chépeau
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.