Le festival de la bande dessinée d'Angoulême décerne un Grand Prix spécial à "Charlie Hebdo"

La 42e édition du festival s'est ouverte, jeudi 29 janvier, avec un hommage à l'hebdomadaire satirique.

Le festival de la bande dessinée d\'Angoulême (Charente) présente l\'exposition \"Une histoire de \'Charlie Hebdo\'\", le 28 janvier 2015.
Le festival de la bande dessinée d'Angoulême (Charente) présente l'exposition "Une histoire de 'Charlie Hebdo'", le 28 janvier 2015. (PIERRE DUFFOUR / AFP)

Le festival de la bande dessinée d'Angoulême (Charente) a décerné, jeudi 29 janvier, un Grand Prix spécial aux dessinateurs de Charlie Hebdo tués dans l'attentat contre le journal satirique le 7 janvier : Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré.

Ce Grand Prix spécial répond à une demande du président du jury, Gwen de Bonneval. Ce dernier réclamait l'attribution du traditionnel Grand Prix du festival à Charlie Hebdo. "Je pensais qu’en face d’un contexte exceptionnel, il fallait réagir de façon exceptionnelle, montrer que nous sommes capables de changer nos habitudes, ici geler les votes du Grand Prix, les reprendre l’année prochaine, et laisser la place à Charlie Hebdo ; marquer le coup avec un geste généreux, plein et spontané", explique Gwen de Bonneval à Livres Hebdo.

Le père d'"Akira" également couronné

Le festival, qui a rejeté la requête du président du jury et refusé de bouleverser son fonctionnement, a donc attribué un autre Grand Prix, également historique à Katsuhiro Otomo, 60 ans, l'un des plus grands mangakas (auteurs de mangas) japonais, mondialement connu grâce au succès d'Akira en manga et en dessin animé. Cette récompense marque une reconnaissance de la place prise, dans le monde dans la BD, par les mangas, qui constituent un quart des albums vendus en France.