Pour soutenir la grève, un collectif entame un marathon de jeux vidéo diffusé sur la plateforme Twitch

Un collectif de joueurs de jeux vidéo soutenant la grève contre la réforme des retraites en France a entamé des parties retransmises en direct et sollicitant des dons au bénéfice de l'intersyndicale.

Un homme joue sur la plateforme Twitch (image d\'illustration).
Un homme joue sur la plateforme Twitch (image d'illustration). (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)

Le collectif Le Stream Reconductible (alias recondustream sur Twitch), a promis de ne pas s'arrêter avant la fin du conflit social. Les joueurs ont entamé un marathon de jeux vidéo retransmis en direct sur la plateforme Twitch, tout en sollicitant des dons pour l'intersyndicale. A 15h30, le collectif a réuni quelque 10 000 vues et a rassemblé un peu plus de 5 600 euros auprès de 520 donnateurs, selon le compteur de la cagnotte, hébergée par la plateforme uTip. "Nous comptons bien sûr diffuser des jeux, mais aussi de la musique, du dessin, des conversations, des témoignages... afin de rappeler toute la dimension riche, fertile et inventive propre aux mouvements de grève", a écrit le collectif sur son site.

"Rendre la lutte accessible"

Des parties en direct des jeux Sims 4, Super Mario Maker 2 ou Trackmania seront diffusées lors de cette première journée sur Twitch, propriété d'Amazon. "Nous souhaitons simplement soutenir le mouvement social en cours, symboliquement et par la collecte de fonds. L'idée c'est aussi de rendre la lutte accessible. Il n'est pas toujours possible de prendre la rue ou de se mettre en grève, voilà pourquoi il peut être utile d'investir d'autres espaces de mobilisation", a ajouté le collectif.

L'argent récolté sera ensuite reversé dans la caisse de grève lancée, également en ligne, par Info'Com-CGT aux côtés d'autres syndicats, assure le collectif. Ce n'est pas la première fois qu'un marathon solidaire est lancé sur la plateforme Twitch. Fin septembre, la troisième édition de l'évènement Z Event avait récolté 3,5 millions d'euros en un week-end, reversés à l'Institut Pasteur.