"Selfie" et "transition" élus mots de l'année 2014

Ce sont les internautes qui ont choisi "selfie". Un jury de spécialistes a préféré "transition" lors du Festival du mot.

Le top model tchèque Petra Nemcova pose pour un \"selfie\" au festival de Cannes (Alpes-Maritimes), le 20 mai 2014.
Le top model tchèque Petra Nemcova pose pour un "selfie" au festival de Cannes (Alpes-Maritimes), le 20 mai 2014. (LOIC VENANCE / AFP)

Préférez-vous le mot selfie ou transition ? Les deux ont été élus mots de l'année 2014 lors d'un vote dans le cadre du 10e Festival du mot, qui se tiendra du 28 mai au 1er juin à La Charité-sur-Loire (Nièvre). Au Royaume-Uni, selfie avait déjà été choisi, le 19 novembre, comme le mot de l'année 2013 par les dictionnaires d'Oxford, ouvrages de référence en langue anglaise.

Au total, plus de 98 000 internautes ont choisi ce mot, qui désigne la mode qui consiste à se prendre soi-même en photo puis à poster le cliché sur internet ou sur les réseaux sociaux. Les internautes ont participé à ce vote sur les sites de 20 minutes, France Inter ou encore TV5Monde. Ils l'ont sélectionné parmi une liste de douze mots où figuraient notamment emploi, famille et vapoter, ont précisé les organisateurs du festival.

"'Transition' résume le mieux la situation dans laquelle nous sommes"

Un jury présidé par le linguiste Alain Rey, composé de journalistes, écrivains et spécialistes de la langue française, a pour sa part choisi le terme transition dans cette même liste. "C'est le mot qui résume le mieux la situation dans laquelle nous sommes : nous ne pouvons plus accumuler les dettes, nos systèmes sociaux sont remis en cause", a déclaré l'académicien Erik Orsenna, président d'honneur de ce festival. "Je suis content de cette prise de conscience que nous sommes dans un monde nouveau", a-t-il ajouté.

Quant au choix des internautes, qui s'est porté sur selfie, Erik Orsenna a estimé que "ce qui est à la mode est déjà un peu démodé". Il s'est également interrogé sur "l'intérêt de se prendre en photo partout".

En 2013, les internautes avaient élu le mot mensonge(s) et le jury avait préféré transparence comme mots de l'année, quelques mois après l'affaire Jérôme Cahuzac. En 2012, Twitter et changement l'avaient emporté, après dégage en 2011, l'année des révolutions dans les pays arabes.