EN IMAGES. Avec Lizzo, Angèle et Macklemore, voici les temps forts qui ont marqué les festivaliers du Main Square 2019

Avec presque cinquante concerts étalés sur trois jours, le festival installé dans la citadelle d'Arras a fait le plein de spectateurs et d'émotions.

Encore une édition réussie pour le Main Square. Le festival s'est tenu dans la citadelle d'Arras du vendredi 5 au dimanche 7 juillet, et ses organisateurs revendiquent une fréquentation, très importante, de 125.000 visiteurs sur les trois jours. 

Sans tête d'affiche comme Depeche Mode en 2018, Radiohead en 2017 ou Muse en 2015, le festival a tout de même pu programmer quelques concerts jouissifs et inattendus. En images, découvrez les temps forts de ce Main Square 2019, qui a reçu, tout de même, Macklemore, Angèle, Lizzo, Lomepal ou encore Skip the Use. 

19
LIZZO, Vendredi à 18h30 - Lizzo, récemment starisée aux États-Unis, a enfin conquis son public en France. Originaire de Détroit, ayant vécu au Texas avant de s'installer à Minneapolis, Lizzo mixe ses influences pour livrer des mélodies enjouées. Elle y mêle rap, pop et funk, et se permet parfois un solo de flûte traversière, instrument qu'elle pratique depuis l'enfance. Au Main Square, débarquant dans un justaucorps jaune fluo, Lizzo a envoyé un grand souffle d'énergie positive, prônant l'acceptation de soi et des autres. Une belle manière d'ouvrir le festival. MATTHIEU BOTTE / MAXPPP
29
ANGÈLE, Vendredi à 21h30 - Un album, quelques clips bien sentis, des messages forts et des mélodies entêtantes, et voilà la Belge Angèle propulsée nouvelle égérie de la chanson française. Au Main Square, un public jeune (voire très jeune) était venu l'accueillir chaleureusement, chantant à plein poumons chaque phrase prononcée par l'artiste. Très nombreux, les spectateurs étaient très serrés devant la Green Room, la deuxième scène de la citadelle sur laquelle Angèle semblait injustement reléguée.  Jérôme Pouille / Livenation France Festival
39
DJ SNAKE, Samedi à 00h10 - Bruyant survolté, techno... DJ Snake a enflammé le Main Square, apportant à la première journée du festival une conclusion imposante. Trop fort pour certains, trop brut pour d'autres... DJ Snake n'a pas su conquérir tout le monde. Heureusement, les fans acquis à sa cause avaient déjà envahi en nombre la citadelle d'Arras. Le DJ français le plus connu du monde a bien eu la preuve de son statut de star, faisant bouger la place d'Armes pleine à craquer. MATTHIEU BOTTE / MAXPPP
49
SHAME, Samedi à 17h00 - Les Anglais de Shame ont tout donné aux spectateurs, (trop) peu nombreux, rassemblés devant la scène principale. Le groupe punk a apporté un vent de fraîcheur rock sur le festival, marqué par des performances axées pop, electro et hip-hop. Survoltés, bondissants, emplissant tout l'espace sonore de leur brutalité musicale, les cinq Britanniques ont rocké comme personne au Main Square.  LUDOVIC MAILLARD / MAXPPP
59
SKIP THE USE, Samedi à 20h00 - Ils auraient mérité une heure et demi, ils n'ont eu qu'une très courte heure. Les Nordistes de Skip the Use ont performé à domicile à Arras. Ils ont déjà joué trois fois au Main Square, et reviennent en duo après la dissolution du groupe en 2016. Le chanteur Mat Bastard a déchaîné toute sa folie et sa présence scénique charismatique, pour produire un concert électrisant et vivifiant. Le groupe est même parvenu à faire adhérer à sa cause rock le très jeune public des premiers rangs, venu réserver sa place pour Macklemore et Martin Garrix. En produisant un rock éclectique déchaîné, aromatisé de pogos et d'un 1,2,3, soleil géant, Skip the Use a certainement produit le meilleur concert pour nous du Main Square 2019.  MATTHIEU BOTTE / MAXPPP
69
MACKLEMORE, Samedi à 21h30 - La voilà, la star de ce Main Square 2019. L'homme que 10.000 personnes sont venues attendre devant la scène principale plusieurs heures avant le début de son concert. Le rappeur Macklemore, sans son camarade Ryan Lewis, a livré un show de haute volée, calibré et millimétré sans perdre en énergie communicative. Alignant les tubes puissants et positifs, Macklemore a conquis sans peine un public déjà acquis à sa cause. Durant le live de Martin Garrix, quelques temps après la fin de sa prestation, Macklemore est même revenu faire une courte apparition le temps d'un morceau.  LUDOVIC MAILLARD / MAXPPP
79
LOMEPAL, Samedi à 22h35 - Avec ses textes forts et sa mise en scène épurée, Lomepal a directement visé le coeur des festivaliers. Devant un public jeune et fan, le rappeur a fait chavirer le Main Square dans son spleen universaliste. Habitué des festivals en cet été 2019, Lomepal a eu l'air particulièrement en symbiose avec son public du Pas-de-Calais. MATTHIEU BOTTE / MAXPPP
89
BRING ME THE HORIZON, Dimanche à 18h00 - Les parents venus au Main Square pour emmener leurs rejetons voir Angèle et Bigflo & Oli ont dû être bien surpris en tombant sur le concert des plus sauvages livré par Bring Me The Horizon. Au milieu d'un line-up dédié à l'électro et au hip-hop, et où le rock a des airs de pop universelle, le métal livré par les Britanniques a décoiffé cette dernière journée de festival, déjà bien remuée par les punks d'Idles plus tôt dans l'après-midi.  Jérôme Pouille / Livenation France Festival
99
BIGFLO ET OLI, Dimanche à 19h30 - Ils sont fédérateurs, et personne ne pourra leur reprocher. Mêlant public familial et amateurs de rap à texte, les deux frères toulousains Bigflo et Oli ont livré un concert énergique et convivial aux jeunes spectateurs venus les applaudir. Même s'ils se disent fatigués par des années de travail sans vacances, les frangins en ont encore sous la semelle. Comme ils l'ont prouvé au Main Square. LUDOVIC MAILLARD / MAXPPP