Facebook visé par une plainte collective pour atteinte à la vie privée

Selon des avocats, "Facebook surveillait illégalement la navigation sur internet de ses utilisateurs même après qu'ils se soient déconnectés du site".

Le siège de Facebook sur le campus de Menlo Park en Californie (Etats-Unis).
Le siège de Facebook sur le campus de Menlo Park en Californie (Etats-Unis). (ROBYN BECK / AFP)

Est-ce une coïncidence ? Des avocats représentant des internautes américains ont annoncé vendredi 19 mai, jour de l'entrée en Bourse du réseau social, avoir déposé une plainte en nom collectif contre le réseau social sur internet Facebook.

Cette plainte, déposée devant un tribunal fédéral à San José (Californie, ouest des Etats-Unis), fait suite à "la révélation en septembre 2011 que Facebook surveillait illégalement la navigation sur internet de ses utilisateurs même après qu'ils se soient déconnectés du site"."Cette procédure rassemble 21 dossiers liés déposés dans plus d'une dizaines d'Etats entre 2011 et début 2012", ont précisé les avocats.

Jusqu'à 15 milliards de dollars de dommages

Selon eux, la législation sur les écoutes pourrait permettre d'accorder à chaque utilisateur un dédommagement de 100 dollars par infraction, avec un maximum de 10 000 dollars.

"Même si les actions dont est accusé Facebook ne représentent qu'une seule infraction à la législation sur les écoutes par utilisateur, cela sous-entend des dommages de plus de 15 milliards de dollars", ont fait valoir les avocats. Facebook n'était pas joignable dans l'immédiat pour commenter cette information.