Dans l'Indre, l'ouverture du musée d'Issoudun de nouveau suspendue par la justice

La justice a donné tort une deuxième fois en quelques jours à la mairie d'Issoudun qui souhaitait ouvrir le musée de la ville. Une réouverture suspendue jusqu'au 15 mars. Le maire de la commune réfléchit à la suite à donner à cette affaire. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le musée d'Issoudun (Indre) doit refermer ses portes après une décision de justice (France 3 Centre Val de Loire)

La décision de la mairie d'Issoudun (Indre) de rouvrir le musée de la ville pour des visites guidées en petit groupe a été suspendue jusqu'au 15 mars par le tribunal administratif de Limoges, saisi en référé-suspension par la préfecture de l'Indre.

Le tribunal administratif de Limoges avait déjà suspendu une première fois la réouverture du musée de l'Hospice Saint-Roch. Le maire socialiste, André Laignel, laisse la porte ouverte à une nouvelle décision après le 15 mars. 

la justice rejette de nouveau l'ouverture du musée d'Issoudun

Le tribunal avait été saisi en référé par la préfecture de l'Indre, selon laquelle
cette réouverture ne respectait pas des dispositions du décret du 29 octobre 2020 sur les mesures de lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Pour contrer la décision, André Laignel avait décidé d'ouvrir pour des visites privées sur rendez-vous, pour des groupes de six personnes maximum. Après cette seconde suspension, il a dénoncé "l'hypocrisie du système juridique qui ne condamne pas notre décision mais la suspend en attendant que le tribunal administratif statue au fond", ce qui prendra plusieurs années selon lui. 

Le 15 mars, un ultimatum en direction du gouvernement 

L'élu, également vice-président de l'Association des maires de France (AMF), a
posé lors d'une conférence de presse à Issoudun une forme d'ultimatum, au 15 mars, au gouvernement.

Rappelant que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot avait indiqué que les premières mesures de reprise d'activité en matière culturelle concerneraient les musées, André Laignel a annoncé avoir décidé "de suspendre l'ouverture de la galerie contemporaine jusqu'au 15 mars". "Si, à cette date, rien n'a avancé, contrairement aux engagements ministériels, nous prendrons alors toute mesure utile afin que la culture retrouve droit de cité", a-t-il averti. 

Les galeries d'art font le plein

Alors que les musées restent fermés, ce n'est pas le cas des galeries d'art, qui connaissent un fort engouement de la part du public. Une injustice de plus selon certains. Surtout dans les petites et moyennes villes qui abritent des musées où l'on est très loin de la fréquentation des grands musées parisiens. "Quand on voit que dans certaines galeries parisiennes, il ya parfois la queue dans la rue pour entrer, je comprends que quand on a un musée de 2000m², où l'on peut mettre en place une distanciation sociale importante, on ne trouve pas cela normal de rester fermé",  précise Rafael Pic, rédacteur en chef du Quotidien de l'art. Le musée d'Issoudun n'a jamais autant fait parler de lui, et pourrait devenir le symbole d'un monde culturel qui veut sortir d'un trop grand sommeil. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.