A Lyon, une Fête des Lumières 2019 aux couleurs de la planète : nos huit coups de cœur en images

Durant quatre soirées, la lumière transforme Lyon en écrin multicolore. Dans les rues, sur les places et les monuments, voici un petit condensé des oeuvres à découvrir jusqu'au 8 décembre 2019. 

La fête des lumières de Lyon du 5 au 8 décembre 2019
La fête des lumières de Lyon du 5 au 8 décembre 2019 (MURIEL CHAULET)

A l'occasion de la vingtième édition de la Fête des Lumières de Lyon, la capitale des Gaules se pare une fois encore d'un écrin scintillant et coloré. Cette année, de nombreuses créations mettent en lumière la planète et l'environnement. 

1Les cueilleurs de nuages sur les quais de Saône

Formidable écran de projection, les façades de quatre bâtiments emblématiques des quais de Saône s'animent et donnent vie à un conte naturaliste. 

(RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)
Alliant lumières, projection, mapping et composition sonore d’Enzo Izzi, cette œuvre du collectif Cotzen transforme la colline de Fourvière en un ciel immense, qui invite à considérer les nuages comme source de rêves et de vie. Une interprétation poétique du cycle de la matière sur fond d’engagement écologique. 

"Ici on a une configuration originale et intéressante dans le sens de l'élévation. J'ai essayé de garder l'identité des bâtiments, c'est la première fois que la basilique de Fourvière est shootée et qu'elle rentre dans la machinerie. On est à 600 mètres de recul pour projeter", explique le concepteur du projet Philippe Cotten

2Les Colosses du pont Bonaparte 

A la base du pont Bonaparte qui traverse la Saône, deux gigantesques sculptures lumineuses retiennent la structure. Les pieds dans l'eau, ces deux colosses de dix mètres de haut incarnent toute la fragilité du bâti et des hommes face à la nature.

\"Colosses\"- Pont Bonaparte
"Colosses"- Pont Bonaparte (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)
"On voulait construire un projet qui montre le risque inondation. On fait retenir le pont par des bonhommes qui l’empêchent d’être emporté par toutes ces problématiques environnementales", détaille Vincent Loubert, directeur de la compagnie "Louxor spectacle". 

3"Genesis" : la cathédrale Saint-Jean ou l'origine du monde

Comme chaque année, la cathédrale Saint-Jean, située dans le quartier historique du Vieux Lyon, est un formidable terrain de jeu pour les artistes. Du minéral au végétal, de l'ombre à la lumière, la création du studio Théoriz donne aux vieilles pierres de l'édifice un tout autre visage. L'idée est de raconter les sept jours de la création en sept minutes de vidéo mapping.

\"Genesis\"- Cathédrale Saint-Jean
"Genesis"- Cathédrale Saint-Jean (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)

Installés à Villeurbanne, les concepteurs ont travaillé plusieurs années sur le développement d’outils spécifiques, capables de générer les effets visuels dédiés à l’architecture de la cathédrale Saint-Jean.

"On se rend compte qu’il y a vraiment des détails au centimètre près. La cathédrale fait 43 mètres de haut, à la main ça serait très long de détailler tout ça, c’est grâce a des algorithmes que l’on peut lui redonner l’architecture de la façade", souligne Daniel Chanel, co-fondateur de Théoriz

4La fontaine des Jacobins débordée

Sur la place des Jacobins, la fontaine aussi se trouve prise par la montée des eaux. Grâce à des lasers, des nappes brumeuses, vent et pluie, le spectateur est interpellé sur l’importance essentielle de l’eau dans nos existences. Le spectacle féérique Wasserleuchten imaginé par Ralf Lotting est parfaitement réussi.

Fête des Lulières 2019 - La fontaine des Jacobins
Fête des Lulières 2019 - La fontaine des Jacobins (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)

5Une toute petite histoire de lumière aux Terreaux

La place des Terreaux embarque le spectateur dans les coulisses du spectacle des Allumeurs de Lumière. De la technique à la création, les façades de l'Hôtel de Ville et du musée des Beaux-Arts traversent plusieurs univers oniriques. L'oeuvre interroge aussi notre capacité à vivre sans électricité. 

\"Une toute petite histoire de lumière\" place des terreaux
"Une toute petite histoire de lumière" place des terreaux (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)

6"Lightning Cloud" au théâtre des Célestins

L'oeuvre de la Direction de l'éclairage urbain de la ville de Lyon explore l'architecture du célèbre théâtre lyonnais à l'ère du numérique. Toute la place s'anime de particules étincelantes sous l'effet d'un nuage de fils d'aluminium. "L'allégorie que j'en fais, c'est qu'aujourdhui tout le monde envoie des messages sur les réseaux sociaux et je me dis qu'un jour le cloud va exploser", nous confie Jérôme Donna, le créateur de l'oeuvre. 

Lieu de culture et de savoir, d’étonnants tableaux se succèdent sur le fronton du théâtre rappelant, pour certains, des toiles de Chagall.

\"lightning cloud\" - Place des célestins
"lightning cloud" - Place des célestins (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)
 

7La prairie éphémère de la place Bellecour

L'immense place du centre de Lyon se métamorphose en océan de lumière. Des créatures gigantesques volent à plus de quatre mètres de hauteur, changent de couleur et dansent dans la nuit.

\"Prairie éphémère\"- Place Bellecour
"Prairie éphémère"- Place Bellecour (MURIEL CHAULET)
Un spectacle contemplatif qui invite à la rêverie.

8Les lustres de la place de la Comédie

Tout aussi paisible, la place Louis Pradel qui surplombe l'opéra a changé de décor. Cinq lustres de six mètres sur six sont posés à même le sol. Les lampes attendent que le public s’approche d’elles pour s’éclairer timidement. 

\"Les lustres\"- Place Louis Pradel
"Les lustres"- Place Louis Pradel (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)

65 créations lumineuses sont disposées sur une trentaine de sites emblématiques de Lyon que les visiteurs pourront admirer du 5 au 8 décembre 2019.

Fête des Lumières de Lyon 

Horaires : Jeudi 5 et dimanche 8 de 19h à 23h
Vendredi 6 et samedi 7 de 20h à minuit