À Lyon, la nouvelle exposition du musée des Confluences plonge au cœur des fleuves du monde

Les fleuves sont la star de la nouvelle exposition du grand musée lyonnais, visible jusqu'au 27 août 2023. Un projet qui raconte, à travers la mythologie et l'histoire, le récit de ces cours d’eau liés aux civilisations, aux quatre coins du monde.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Exposition "Nous, les fleuves" au musée des Confluences de Lyon jusqu'au 27 aout 2023

 (© musée des Confluences – Bertrand Stofleth)

À travers le parcours Nous les fleuves, le musée des Confluences de Lyon propose jusqu'à la fin de l'été 2023 un voyage dans les profondeurs des cours d'eau. 

Exposition Fleuve au musée des Confluences
France 3 Rhône-Alpes / M. Figureau / M. Boudet / F. Rudolf

En immersion avec les fleuves

Le musée des Confluences de Lyon est né de la rencontre des eaux. Entouré de la Saône et du Rhône, tel un vaisseau fantôme il émerge sur la pointe de la presqu'île en 2014. L'eau est donc omniprésente dès la naissance de ce lieu devenu aujourd'hui un phare dans l'histoire des nouveaux grands musées. C'est donc tout naturellement que l'exposition Nous les fleuves a vu le jour.

Vue aérienne de la confluence du Rhône et de la Saône à Lyon
 (© Drôle de trame)

La déambulation se vit comme une invitation à suivre le parcours d'un fleuve imaginaire, de la source à la mer, en passant par les confluences et le lit des cours d’eau. Dans la pénombre des salles, le visiteur entre en immersion avec un territoire à la fois puissant et fragile. L’environnement sonore prolonge cet appel aux sens. 

Pour créer l'illusion, il fallait une scénographie qui coule de source. "Des jeux de lumière qui donnent l'impression d'être sous l'eau, toutes nos vitrines sont pensées comme des pontons de manière à évoquer le paysage fluvial qu'on connaît bien" explique Virgile Caspar, chargé d'exposition au Musée des Confluences. 

Exposition "Nous les Fleuves" au musée des Confluences de Lyon (© musée des Confluences – Bertrand Stofleth)

Richesse et fragilité

Au détour de sa visite, le curieux croise un crocodile du Nil ou des poissons sculptés, se cache dans des cabanes de pêcheurs, s'extasie devant des photos magnifiques, découvre la faune et la flore qui habitent les cours d'eau du monde entier et comment, depuis des millénaires, les hommes ont exploité la ressource.

Crocodile du Nil
Crocodylus niloticus, Afrique subsaharienne, Don des Missions Africaines de Lyon
 (© musée des Confluences – Olivier Garcin)

Le point fort de l'exposition, c'est cet immense planisphère des bassins versants de tous les fleuves du monde. À la fois instructif et poétique, il a été conçu par Robert Szucs, un cartographe hongrois de Grasshopper Geography. "On dirait que c'est les veines de la terre", s'extasie une visiteuse. Ainsi apprend-on que le fleuve Congo peut atteindre une profondeur de 200 mètres, que certaines rivières sont gelées pendant huit mois dans l'année et que le Rhône est l'un des fleuves les plus aménagés dans le monde. 

Exposition "Nous, les fleuves" au musée des Confluences. Des visiteurs devant une carte de Robert Szucs, de Grasshopper Geography. (© musée des Confluences – Bertrand Stofleth)

À la découverte des relations qu’entretiennent les différentes cultures avec les cours d'eau, le parcours donne la parole aux fleuves du monde. En les personnifiant, l’exposition rappelle aux visiteurs les liens étroits qui unissent les sociétés humaines aux fleuves : de leur bonne santé dépend aussi la nôtre. "Elle est très bien cette exposition, elle permet de prendre conscience que l'eau est rare sur terre", constate un visiteur. 

L'exposition "Nous les fleuves" au Musée des Confluences de Lyon est accessible à tous jusqu'au 27 août 2023. Ouvert tous les jours de mardi à dimanche de 10h30 - 18h30 - Ouvert le lundi pendant les vacances scolaires. Tarifs de 5 à 9€. Gratuit pour les moins de 18 ans et étudiants moins de 26 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En régions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.